Some Place Called Home

Comment concilier couture & démarche responsable

Hello ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un sujet que j’aborde très souvent en messages privés avec certaines d’entre vous. Nous sommes en effet nombreuses, notamment à travers la couture, à nous interroger sur notre manière de consommer. Je sais que beaucoup d’entre vous ont désormais envie de privilégier les marques responsables et, dans le domaine de la couture, les tissus les plus responsables possibles.

J’évoque régulièrement la thématique du tissu « éthique » sur ce blog : j’avais fait un podcast dédié ici, ainsi qu’un article où je « classais », autant que possible, les tissus responsables de ceux qui l’étaient moins. N’hésitez pas à les lire, ils vous permettront de lire ce billet avec plus de fluidité 🙂

Je vais ici principalement dresser une sorte de bilan du marché du tissu éthique (en tout cas accessible aux particuliers) et vous donner mes meilleures astuces pour coudre de manière plus responsable !

Tissus éthiques : pas aussi évident qu’il n’y parait

Ce qui se passe dans le monde du prêt-à-porter se retrouve aussi dans celui des matières premières (tissus et mercerie).

La demande de tissus éthiques est relativement récente, ce qui explique que l’offre ne soit pas encore très diversifiée. S’il existe aujourd’hui des magasins de tissus et mercerie qui parviennent à vendre uniquement des matières premières éthiques, malheureusement, elles ne sont pas la norme. Le choix reste aussi limité, et ne laisse pas place à toute la créativité qui sait nous animer.

Mon parcours avec les tissus responsables

Lorsque je me suis lancée dans la couture, je m’étais donné pour objectif de ne consommer que des tissus d’origine naturelle ou des tissus « bio ». Je privilégiais le coton bio, la soie, le tencel, le lin, et tentais de bannir la viscose et le polyester.

Malheureusement, j’ai vite épuisé l’offre de tissus bio qui correspondait à ma personnalité et mes goûts en matière de mode. J’avais énormément de mal à trouver des imprimés qui me plaisaient dans mes coloris favoris. Pour ce qui est de la soie, elle est onéreuse, et presque jamais certifiée : c’est une matière naturelle mais écologiquement et éthiquement, on peut mieux faire. J’adore le lin, malheureusement, il faudrait se promener avec un fer à repasser intégré 😉

Actuellement, le tencel est à mes yeux la meilleure alternative, car ce tissu permet d’avoir un tombé similaire à la soie et la viscose, tout en étant écologiquement plus responsable. Toutefois, la majorité des tencel disponibles sont des coloris unis, souvent les mêmes : bleu jean, bordeaux, kaki, rouge, rose poussière.

Pour le tencel, je garde bon espoir : les marques de prêt-à-porter se ruent dessus, car c’est le tissu qui a la meilleure publicité à l’heure actuelle. J’espère que cette « ruée vers l’or » permettra l’éclosion d’une nouvelle offre dans les boutiques de tissus. Pour la petite anecdote, j’ai, il y a un an et demi, fait le tour des magasins de tissus de Montmartre en demandant du tencel : on m’a bien fait comprendre que personne n’en avait !

Certifié… ou non !

L’autre limite que j’ai ressenti est la même que pour les marques de prêt-à-porter. Il existe encore de GROS POINTS D’INTERROGATION quant à la traçabilité des tissus et différentes matières premières. Comment savoir si un tissu, même d’origine naturel, est responsable, quand on ignore le pays dans lequel la fibre a été récoltée, assemblée, traitée… ?

J’espère sincèrement que l’industrie deviendra de plus en plus transparente. Et que le courant de l’upcycling (plutôt que de créer de nouveaux tissus, racheter ceux déjà produits pour les commercialiser à nouveau) se propagera au sein des boutiques de tissus !

Comment coudre de façon responsable ?

Aujourd’hui, je suis beaucoup plus nuancée dans ma démarche qu’au début. J’essaie de privilégier les matières naturelles ou d’origine naturelle (lin, coton bio, tencel), certifiées et/ou fabriquées en Europe, lorsque cela est indiqué. Mais je ne m’interdit plus d’acheter des tissus conventionnels.

Parce que je crois sincèrement qu’une démarche éthique ne peut se lire uniquement à travers le tissu, voici mes actions en faveur d’une couture plus éthique :

– Des « valeurs sûres », ces créations pour lesquelles je suis certaine que je les porterai souvent et longtemps : je pense longuement les vêtements de que je couds pour moi. Si vous me suivez depuis longtemps, vous avez peut-être constaté que je prends rarement de risques. Je table sur des valeurs sûres, des modèles que je suis certaine de porter, car ils correspondent à mon style / mon besoin de confort. Et que j’ai trouvé LE tissu qui correspond parfaitement au projet. Comme vous, j’ai parfois des coups de coeur pour des patrons. Toutefois, j’ai toujours cette petite voix qui me dit : « est-ce que tu te vois le porter dans ta vie quotidienne? ». Si je doute, je laisse tomber ! Idem pour les tissus : si j’ai un doute sur le tombé ou l’utilisation d’un tissu, je passe mon tour. J’adopte exactement la même démarche pour les patrons que je conçois avec Apolline Patterns : toutes mes créations sont universelles, intemporelles et adaptées à une vie de salariée, maman ou autre !

– Privilégier les matières naturelles ou d’origine naturelle: les mélanges coton/lin ou lin/viscose (qui froissent moins et sont plus agréables à porter que le 100% lin), le tencel, le coton/jersey bio…

– Reconnaitre et apprécier la valeur du fait-main: si mes choix de tissus ne sont pas strictement éthiques, je sais reconnaitre que le fait de coudre moi-même mes vêtements est une démarche « responsable ». Si la couture m’a appris quelque chose, c’est bien la valeur d’un vêtement. Le temps passé à le réaliser. La minutie. Depuis que je couds, j’ai de moins en moins envie de cautionner des marques qui ne font pas attention aux conditions de travail de leurs salariés.

– Minimiser mes déchets en conservant les chutes de tissus réutilisables: j’ai chez moi un grand « pochon » dans lequel je mets toutes mes chutes, après chaque coupe de tissu. Ces chutes me servent pour la réalisation de DIY sur Youtube, mais aussi pour chaque test à réaliser sur la machine à coudre ou la surjeteuse. Lorsqu’il y en a assez, j’essaie de convertir des chutes en ruban pour les cheveux, en noeuds, en cotons lavables.

En attendant : mes bonnes adresses!

Il existe plusieurs références de boutiques de tissus bio ou responsables. Voici mes favoris, essentiellement sur le net :

Fil-Etik : MA référence en matière de tissus bio. Je trouve que c’est sur cette boutique que l’on trouve le choix le plus complet et actuel de tissus bio, comme la double-gaze, le coton, les jersey, les molletons…

The Sweet Mercerie : chez Yvonne, les tissus sont made in Portugal. Un sacré gage de qualité et de responsabilité, avec une sélection de tissus très pointue 😉

Cousette, rubrique « Tissus bio »: denim, crêpe de coton, jersey, polaire, molleton, lin, chambray… le tout en bio ! J’aime particulièrement la sélection Cousette pour ses tons épurés et pastel.

Amandine Cha : la référence dans le secteur, notamment pour les professionnels. Pour les particuliers, les tissus Amandine Cha se retrouvent sur de nombreux e-shops, et il est également possible de les commander directement sur le site internet. Vous trouverez du coton bio sous toutes ses formes : chambray, mousseline, crêpe, gabardine, chambray…

Little Fabrics : mon site de prédilection pour l’achat de tencel. Ils sont très modernes et de superbe qualité !

Avez-vous des adresses de prédilection pour les tissus responsables ? Quel est votre démarche en faveur d’une couture plus éthique ?

Hâte de vous lire !
A bientôt,
Estelle

You Might Also Like...

6 Comments

  • Reply
    saladin
    17 mai 2019 at 15 h 37 min

    Un plaisir de lire cet article 🙂 ! Je couds de puis 2017 et depuis plus d’1an et demi je n’achète plus de vêtements. Mais je les couds dans l’idée d’une démarche plus responsable. Ton article va me permettre de découvrir où je peux trouver des tissus bio et plus responsable ! Alors merci beaucoup !
    Bonne continuation Estelle 🙂

    Mélanie

    • Reply
      Someplacecalledhome
      21 juin 2019 at 10 h 07 min

      Hello Mélanie,

      Je suis ravie que ce billet t’ait permis d’y voir plus clair en matière de tissus éthiques. Très belle couture à toi 🙂

  • Reply
    Sylvie Guerder
    19 mai 2019 at 11 h 50 min

    Bonjour, récemment Amandine Cha a indiqué sur Instagram que le bilan écologique du tencel n’était plus si bon… c’est donc un tissu qui est descendu dans son classement des tissus les plus écologiques et responsables.
    Et j’ajouterai aux actions possibles : récupérer du tissu !! achat d’occasion notamment 🙂
    Merci pour cet article !

    • Reply
      Someplacecalledhome
      21 juin 2019 at 10 h 09 min

      Bonjour Sylvie,

      Je n’arrive pas à retrouver la trace du bilan écologique du tencel chez Amandine Cha : je retombe à chaque fois sur celui de la viscose. Aurais-tu encore le lien ?
      D’avance merci,
      Belle journée,
      Estelle

  • Reply
    Marie
    21 mai 2019 at 7 h 07 min

    Je garde aussi tout mes petits (et tout petits) morceau de tissu. Les plus petits me servent pour rembourrage de pouf, doudou…
    J’ai appris il y a peu de temps qu’on peut mettre tout ce tissu dans les bornes de recyclage des vêtements puisque tout est retrié : les vêtements en bon état partent pour les assos, ceux abîmé deviennent souvent des chiffons pour les industries, et le reste devient une partie de la matière première pour fabriquer de l’énergie. C’est mieux que rien

    • Reply
      Someplacecalledhome
      21 juin 2019 at 10 h 10 min

      Hello Marie,

      C’est une excellente chose à savoir, je l’ignorais ! Effectivement, cela va permettre de trier les chutes de manière plus responsable 🙂
      Belle journée,
      Estelle

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.