Mon expérience de l’hypnose

Cela fait plusieurs fois que j’aborde le thème de l’hypnose sur Instagram, et j’ai décidé aujourd’hui de vous en dire un peu plus. C’est une pratique qui soulève pas mal d’interrogations, car on a souvent des préjugés ou une idée bien ancrée de l’hypnose « spectaculaire » (où les gens oublieraient qui ils sont et exécuteraient des actions qu’on leur commanderait). En fait, l’hypnothérapie n’a pas grand chose à voir !

L’hypnothérapie : pourquoi ?

La première fois que j’ai fait de l’hypnose, c’était il y a trois-quatre ans. J’étais dans une période très compliquée (des gros soucis avec mon précédent travail, les salaires n’étaient pas versés, puis licenciement économique, un patron un peu voyou qui ne faisait pas les démarches pour que je puisse avoir le chômage…). Bref. J’ai fait un burn-out. Burn-out qui s’est traduit par des maux de crâne H24, une dépression, des crises d’angoisse… Une période vraiment noire, de laquelle je pensais ne jamais sortir !

Après avoir écumé toutes les spécialités de la médecine cartésienne, sans succès, j’ai décidé d’essayer l’hypnose. On m’avait expliqué qu’elle était diablement efficace contre les crises d’angoisse, qu’elle permettait de les calmer en une ou deux séances. Franchement, c’était le GRAAL.

Et effectivement, mes premières séances d’hypnose ont fait disparaitre mes crises d’angoisse. Dès la première. C’était vraiment fou, je n’en revenais pas. À cette époque, j’ai eu trois séances au total : une pour travailler directement sur la crise d’angoisse, la seconde pour retrouver confiance en moi, la dernière pour avoir confiance en l’avenir…

Cette année, j’y suis retournée pour deux choses : je ressentais le besoin d’évacuer un énorme stress vécu en ce début d’année et de reprendre un petit « shot » de confiance en moi. Je n’ai fait qu’une seule séance, où mon hypnothérapeute a axé sur la détente (physique, mentale) et la confiance en moi-même et mes capacités. Au début, elle m’a même fait une petite séance de magnétisme au niveau du crâne, pour évacuer les tensions.

L’hypnose : comment ?

Je ne suis pas hypnothérapeute, et serait bien en peine de vous expliquer « comment » tout se débloque. En revanche, je peux vous expliquer comment se passe une séance, et ce sur quoi l’hypnose est censée jouer.

L’hypnose s’adresse à notre inconscient, qu’on atteint, d’après ce que j’ai compris, dans des moments de profonde détente, comme ce demi-sommeil qui précède la nuit ou une sieste. Vous savez, quand l’esprit divague, qu’on est conscient sans l’être vraiment…? C’est un peu cet état que l’hypnose produit en vous. Vous n’êtes plus vraiment au monde. Et l’hypnothérapeute se sert de cet état réceptif à l’hypnose pour vous proposer d’autres manières d’envisager les choses.

Concrètement, il sera souvent nécessaire à votre hypnothérapeute de faire une première séance pour apprendre à vous connaitre : vous, ce qui vous amène, vos peurs, des souvenirs d’enfance. Autant de données qui seront utiles pendant la séance.

Ensuite, en tout cas c’est comme cela que ça se passait pour moi, l’hypnothérapeute invite à s’allonger sur un canapé. Elle me prêtait même une couverture pour ne pas frissonner 😉 Puis commence la séance. Je devais fixer un espèce de tableau, pour me concentrer sur un truc autre que mes milliards de pensées, c’est ce qui crée l’état où on n’est plus vraiment conscient. Après, je tiens à vous rassurer, on reste quand même conscient de ce qui se passe (je crois du moins). Car l’hypnothérapeute peut vous dire que c’est normal d’entendre les bruits à l’extérieur, que ça ne gêne en rien le processus.

Après, il est difficile de vous parler plus de mes ressentis, car je n’ai pas non plus envie de « guider » une manière dont doit être ressentie l’hypnose. Je pense qu’elle est propre à chacun 🙂 On reste juste là, dans cet état, sur un canapé, avec l’hypnothérapeute qui nous guide et nous présente de nouvelles manières de voir les choses. On revient ensuite petit à petit à nous-même, conscient de ce qui nous entoure… L’hypnothérapeute peut enfin vous inviter à parler de ce que vous avez ressenti, vu…

L’hypnose : les « effets »

Ce dont je trouvais aussi intéressant de vous parler, c’est une expérience d’hypnothérapie qui n’a clairement pas fonctionné sur moi ! Galvanisée par ma première expérience positive pour les crises d’angoisse, je me suis dit que l’hypnose était LA solution pour calmer ma peur de l’avion… Malheureusement, malgré quatre séances d’hypnose, j’ai bien été incapable de monter dans l’avion que je devais prendre.

C’était en 2018, nous avions un week-end prévu à Cefalù en Sicile. Vous n’êtes peut-être pas toutes au courant, mais depuis 2013-2014, j’ai un peu (beaucoup) de mal à monter dans des avions. Lors d’un aller Bordeaux-Corfou, j’ai eu vraiment peur et j’ai aujourd’hui du mal à me défaire du risque que l’on prend (dans ma tête en tout cas) quand on monte dans un avion (même si c’est « le moyen le plus sûr blablabla »). Après ce vol, j’avais repris l’avion, mais j’étais une telle boule de nerfs que mes vols se sont souvent mal déroulés (un Paris > New-York ; puis un Paris > Venise). Je pleurais tout le long, du coup ce n’est évidemment pas une situation dans laquelle j’aime me mettre !

Bref, cette fois, je m’étais dit qu’il fallait se relancer. Faire face à mes peurs. J’ai donc suivi trois séances d’hypnothérapie spécial « Peur de l’avion ». De ce que je me souviens, elles reposaient sur le fait de visualiser positivement un vol… mais même allongée sur le canapé, j’arrivais à pleurer ou me raidir d’angoisse pendant la séance. Mais bon, je gardais espoir. Le matin du vol direction Cefalù en Sicile, j’ai été à l’aéroport, mais IMPOSSIBLE de passer la sécurité. J’avais peur, je pleurais, je voulais ÉVITER de monter à tout prix. Je n’ai pas pris l’avion, et j’ai encore cette peur bien ancrée en moi.

Ceci pour vous dire de ne pas trop attendre de vous même. L’hypnose peut aider, honnêtement elle m’a aidée, mais pas sur tout. Mon traumatisme est peut-être plus grave, et j’ai peut-être besoin d’autre type d’aide (comme ce stage Air France que je repousse depuis bientôt deux ans!). Cela me permettrait de ressentir à nouveau les sensations décollage/turbulences/atterrissage, ce que je crains le plus. Mais pour l’hypnose, vous ne saurez jamais si vous n’essayez pas !

L’hypnose : vos questions

Comment as-tu choisi ton hypnothérapeute ?

Cela n’a pas été facile, car j’avais des appréhensions sur cette pratique : je comprenais bien qu’il fallait avoir confiance en son thérapeute, pour se laisser « endormir » et guider. Du coup, j’ai pas mal été sur les forums, où j’ai trouvé une hypnothérapeute que plusieurs personnes recommandaient. Si vous habitez Paris, n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je vous donnerai ses coordonnées (contact@someplacecalledhome.net).

Faut-il faire plusieurs séances ?

Tout dépend de votre problématique ! Au début, j’en ai fait trois : l’hypnose est quand même une thérapie « courte », donc il est peu probable qu’on vous annonce plus de cinq séances. La seconde fois, trois également. Cette année, une seulement !

Quel est le coût ? Est-ce remboursé ?

C’est vraiment l’aspect qui m’avait le plus fait hésiter, car effectivement, l’hypnose n’est pas obligatoirement remboursée… et à Paris, ça peut très vite grimper. Il faut compter environ 90€ pour une séance d’1h30 (ou moins).

Vérifiez auprès de votre mutuelle les modalités de prise en charge 🙂

Y es-tu allée avec la conviction que ça allait fonctionner, ou plutôt dubitative ?

Ni l’un, ni l’autre. A l’époque, j’étais vraiment en mode « dépression » et prête à tout essayer pour que mes maux de crâne et mes crises d’angoisse en finissent. Du coup, j’étais vraiment « désespérée » en y allant. Mais aussi un peu rassurée, car une amie avait fait de l’hypnose, et ça lui avait aussi permis de calmer ses crises d’angoisse.

Est-ce que ça marche immédiatement ou est-ce que cela prend un certain temps ?

Il n’y a pas de règle, je pense que cela dépend du fait qu’on soit réceptif à l’hypnose, et de la problématique. Ce n’est pas une « recette miracle ». Pour moi, une séance a servi à calmer mes crises d’angoisse ; à l’inverse, au bout de quatre séances contre la peur de l’avion, je n’ai toujours pas réussi à remonter dans un avion… Pour la confiance en soi, les séances d’hypnose étaient un bon moment pour me re-centrer sur mes qualités, mes réussites, le soutien de mes proches : un moteur de confiance en soi !

Est-ce que ça t’a aidé à gagner en confiance en toi ?

Je crois, oui. Quand j’ai consulté pour la première fois mon hypnothérapeute, je n’avais plus confiance ni en moi ni en l’avenir. Je pensais que je passerais le reste de mes jours à avoir mal au crâne, que je ne pourrais plus travailler, que mon chéri finirait par me quitter, parce qu’une nana qui dort toute la journée, bah, c’est lassant, épuisant… bref, j’étais tout en bas de la montagne, et je n’avais plus les ressources pour la gravir.

Dans un sens, l’hypnose m’a permis de faire le point sur mes capacités, mes qualités, le cercle de proches qui me soutenaient. L’hypnose me ramenait à une époque où j’étais plus insouciante, où je me sentais plus en sécurité (l’enfance, par exemple). J’ai aussi pu remettre en cause une croyance bien ancrée chez moi : l’avenir sera une succession de catastrophes car, « c’est trop beau pour être vrai! Quelque chose va forcément tout gâcher« . Je ne dirai pas que je ne m’inquiète plus du tout pour l’avenir aujourd’hui, mais cette peur de l’avenir est au second (voire troisième plan). Ça ne me paralyse plus au point de ne rien faire parce que « ça ne sert à rien« .

***

J’espère que ce billet vous sera utile, n’hésitez pas si vous avez davantage de questions, à les poser en commentaires ! J’y répondrais avec plaisir 🙂

À bientôt,
Estelle

Estelle
Estelle

Je suis Estelle, fondatrice du blog Some Place Called Home et créatrice des patrons de couture Apolline Patterns. La couture a été une vraie révélation et m’a permis de redonner un sens à ma vie. Plus qu’une activité créative, elle est aussi une manière d’appréhender la mode de manière différente : raisonnée, mais toujours tendance ! Bienvenue et belle découverte du blog !

Find me on: Instagram

Partagez cet article !

6 Commentaires

  1. Weider
    30 janvier 2020 / 15 h 42 min

    Bonjour Estelle, merci pour ton retour sur l’hypnothérapie. Je voulais juste préciser que certaines mutuelles remboursent les séances d’hypnose. Je le sais car mon père est hypnothérapeute 🙂
    Bonne fin de journée !
    Morgane

    • Estelle
      Auteur
      30 janvier 2020 / 15 h 43 min

      Bonjour Morgane,
      Merci pour cette information, il est vrai que ma mutuelle ne le prend pas en compte. J’ai modifié mon billet et ajouté l’info 🙂
      Belle journée,
      Estelle

      • Morgane
        30 janvier 2020 / 16 h 20 min

        Très peu le proposent pour le moment malheureusement… j’espère que ça changera !
        Avec plaisir,
        À toi aussi
        Morgane

  2. Elodie
    30 janvier 2020 / 17 h 15 min

    Bonjour,
    Merci pour ce témoignage! Je voulais ajouter mon expérience avec l’hypnose en préparation de mon accouchement. J’étais très septique mais ces séances m’ont fait beaucoup de bien pour approcher sereinement l’accouchement – qui m’angoissait beaucoup. Ses séances m’ont finalement permises d’accoucher sans péridurale et avec sérénité en allant retrouver les sensations ressenties pendant les séances d’hypnose. Une belle expérience!

    • Estelle
      Auteur
      30 janvier 2020 / 17 h 46 min

      Merci beaucoup pour ce partage, qui rassurera peut-être certaines futures mamans ! Je n’y avais pas pensé, l’hypnose pour l’accouchement, mais quand le jour viendra, je ferais peut-être aussi quelques séances… 🙂
      A bientôt,
      Estelle

  3. Coralie
    31 janvier 2020 / 12 h 38 min

    Hello Estelle,

    Je n’ai jamais essayé l’hypnose, mais j’ai de plus en vie rien que pour calmer mon pb d’addiction au sucre et les ongles rongés ahah !! Je trouve ça assez fabuleux de réussir à se laisser aller !

Répondre à Weider Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

@Estelle_spch