Lifestyle Travel

Luberon : le sentier des Ocres, Roussilon & Gordes

Le sentier des Ocres

C’est l’une des visites que j’attendais le plus : L’Amoureux me l’avait tellement bien vendue ! « Oh, tu sais qu’il y a un Colorado français dans le haut Luberon ! » – « Ah bon ? » – « Oui, avec des massifs couleur ocre » – « Ah bon ?? OK, vendu ! ».

Nous avons adoré ! Vraiment, c’est totalement insolite de se retrouver au sein d’un massif tout de rouge vêtu. Forcément, lorsqu’on a déjà vu le massif de L’Estérel, c’est un peu moins impressionnant mais tout de même !

Quelques conseils toutefois pour visiter dans les meilleures conditions… Arriver très tôt, car le Sentier des Ocres peut vite avoir des allures de Disneyland Paris 🙂 Nous y sommes allés à l’ouverture, 9h tapantes, et avons pu ouvrir la visite. Lorsque nous avons terminé le sentier, il était 9h45 et l’affluence commençait à se densifier !

Dernier conseil : optez pour un vêtement court, types short ou pantacourt, ainsi que pour des chaussures qui ne craignent pas. Elles finiront vite orange ! Pour nettoyer, c’est eau froide et savon de marseille. Surtout pas d’eau chaude, qui fixerait la couleur ocre 🙂

Roussillon

Après le Sentier des Ocres, nous avons poursuivi la visite à Roussillon (le sentier se trouve juste au-dessus du village, en se garant au parking on peut tout faire à pied). Et franchement, j’ai adoré ! Roussillon a la même couleur que les roches ocres du sentier, des volets colorés. Le village est accroché en haut d’une colline. Vraiment, c’est un coup de coeur 🙂

Gordes

Après cette visite hivernale, nous sommes rentrés à la résidence. Nous avions trop peur d’arriver à un moment de forte affluence à Gordes. Nous préférions réserver une fin d’après-midi pour ce village qu’on nous avait tant recommandé !

Nous sommes arrivés par la route principale, avec un panorama incroyable sur la ville. On a comme l’impression que les bâtisses en pierre grimpent jusqu’au sommet, où se trouve le château. Nous sommes ensuite entrés dans la ville, une succession de ruelles où l’on monte et l’on descend, où l’on prend plaisir à se perdre, un peu comme à Venise.

Nous avons caressé l’espoir de nous arrêter pour un petit apéritif à la Bastide de Gordes, un palace 5* qui a un incroyable panorama sur la vallée… mais les prix, vraiment élevés, sans doute plus qu’à Paris, nous ont refroidi ! Mieux vaut payer le prix fort d’une nuit pour au moins profiter de la piscine, et ne pas faire que la regarder ^^

D’ailleurs, j’avais fait quelques recherches d’hôtels près de Gordes. Si l’on s’y prend tôt, il est possible d’avoir un tarif correct (mais pas attractif non plus) : je vous conseille le Petit Palais d’Aglaé ou alors le Mas de la Sénancole ! Nous sommes passés devant pour voir et ça avait l’air superbe 🙂

PS : Je portais pour l’occasion ma robe « ouh-la-la » de chez Noo Paris 🙂

À très vite pour la suite,
Estelle

10 jours dans le Luberon :

Moustiers Sainte-Marie, Valensole et notre lieu de villégiature
Le guide pour Oppède-le-Vieux, Ménerbes, Bonnieux et Lourmarin
Les gorges de la Nesque, Sault et Aurel

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.