Ambiance canicule avec Noo Paris

Noo Paris est un concept-store en ligne que vous avez sûrement déjà croisé via Instagram : la marque a une stratégie digitale poussée, qui fait qu’en stories ou posts sponsorisés, vous avez a priori déjà aperçu quelques modèles.

De mon côté, cela fait plusieurs mois que je croise régulièrement la route de Noo Paris : j’avais tout d’abord remarqué leur gamme « lingerie de nuit » (basée sur des ensembles top / short ou culotte combinables), dont j’étais assez fan. Pour vous re-situer le contexte, Noo est aussi la marque avec laquelle Lisa Gachet (Make My Lemonade) avait réalisé la collab pour le maillot Ursula.

Mais voilà, comme pour toute nouvelle marque née sur le web, je n’avais pas passé le cap de l’achat. J’ai profité d’un vendredi, en fin d’après-midi, pour me rendre dans leur showroom, situé dans le Marais. J’avais notamment repéré la robe « Coquelicot », sur laquelle j’ai littéralement craqué et qui était tout à fait indiquée pour la canicule 🙂

Sur le papier, cette robe me plaisait énormément mais j’avais quelques interrogations, notamment au niveau de la profondeur du décolleté et de la couleur. Finalement, la robe a passé le test du décolleté : on ne peut la porter que sans soutien-gorge, mais elle est conçue de manière à ce que l’on puisse bouger sans finir nue 😉 Pour la couleur, deuxième succès : enfin un rouge qui n’est pas trop vif (j’avais été très déçue du rendu des couleurs de cette robe Sézane, que je trouvais parfaite pour l’été… mais qui était d’un rouge limite sanguine).

Sur le modèle, je trouve la coupe super astucieuse : le côté « sexy » du décolleté est totalement contrebalancé par un haut qui couvre bien les épaules et le dos, ainsi que par la longueur de la robe, qui arrive au milieu des chevilles, tout en restant ouverte à partir de mi-cuisse. Elle se porte assez loose, ce qui permet de « gommer » les formes pour rester sobre et encore une fois, pas trop sexy !

Au niveau de la fabrication, on est sur une viscose, la production est made in Europe. Les finitions font très « Atelier couture ». Attention toutefois, on m’a prévenue que le tissu était assez délicat… Pour l’entretien, faire tremper dans l’eau sans produit, et repasser au « steamer » (heureusement, L’Amoureux en a un pour ses chemises!)

Enfin, concernant les tailles, j’ai pris ma taille habituelle 🙂 Je dirais même que pour la robe Coquelicot, on peut sous-tailler si on souhaite que le vêtement colle plus à la peau !

Je porte cette robe avec des sandales à bouts pointus trouvés chez Eram : cet achat n’est pas des plus responsables, mais elles me faisaient trop de l’oeil depuis que je l’ai avais vues au cours du shooting Artesane sur la robe de mariée 😉

Dans le rayon « lingerie de nuit »

J’ai fait un second achat pour la nuit : ce top en dentelle assorti à ce joli short à fronces trop confortable. Le rendu est trop cool 🙂

***

J’espère que ce billet « découverte » vous aura plu !
À très vite,

Estelle

Estelle
Estelle

Je suis Estelle, fondatrice du blog Some Place Called Home et créatrice des patrons de couture Apolline Patterns. La couture a été une vraie révélation et m’a permis de redonner un sens à ma vie. Plus qu’une activité créative, elle est aussi une manière d’appréhender la mode de manière différente : raisonnée, mais toujours tendance ! Bienvenue et belle découverte du blog !

Find me on: Instagram

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

@Estelle_spch