Coudre (ou ne pas coudre) sa robe de mariée ?

Hello !

Je tenais sincèrement à vous remercier pour tous vos petits mots adorables reçus depuis dimanche dernier. Quelle joie de partager ce mariage avec vous ! Aujourd’hui, je réponds à LA question qui m’a été la plus posée depuis l’annonce de nos fiançailles…

Vais-je ou non coudre ma robe de mariée ?

En fait, la réponse n’a rien d’évident… Et après le sondage d’hier, je risque d’en surprendre beaucoup !
Au fond de moi, je ferais bien moitié-moitié.
Car si j’ai une certitude, c’est que ma robe principale ne sera pas une création homemade. Pour plusieurs raisons : tout d’abord, je n’ai jamais cousu de robe de mariée, et je ressens un trop gros stress (voire une angoisse) à l’idée de porter la responsabilité de la tenue sur mes épaules. Je préfère déléguer cette partie à un(e) professionnel(le). En plus, je dois avouer que la partie « essayages » est celle qui me fait le plus rêver…  J’ai envie d’essayer le plus de formes possibles, de voir les détails de la confection d’un tel ouvrage… Bref, approcher ces créations hors du commun de plus près !
Ensuite, je n’ai absolument pas envie de me sentir limitée par une quelconque technique ou par ma connaissance de la couture pour ce qui devrait être LA robe de ma vie : je partage un peu plus bas mes premières inspirations, et celles-ci devraient parler pour elles-mêmes… il faudrait quand même sacrément gérer (et être assez dingue) pour se lancer en un an dans un tel projet 😉
TOUTEFOIS… j’ai quand même envie de me frotter à la couture de la robe de mariée (OF COURSE)… Du coup, on peut imaginer, si nous nous marions civilement un jour déconnecté du jour du mariage, que je porte une petite robe blanche cousue main. Ou alors que je prévois une seconde robe pour la soirée, voire pour le brunch du lendemain, plus décontractée mais toujours en blanc, avec de jolis détails en dentelle ou galons de broderie !

Un projet à partager ensemble…

Une autre chose est certaine : je vais profiter de cette année de préparation de mariage pour créer ici un projet « Robe de mariée » (et franchement, j’ai trop hâte!).
Je vous en parlerai plus en détail bientôt, mais j’aimerais énormément que l’on « travaille » ensemble à la conception d’une robe de mariée ! Je vous proposerai par exemple le choix entre plusieurs « bases » de robes, et vous me donneriez votre préférence. Idem pour des détails. J’imagine même lancer un petit concours de dessin !
L’idée serait ensuite de partager avec vous tout le processus de création, du moulage aux dernières finitions, via des vidéos do it yourself. Je pense que nous pourrions rassembler de nombreuses astuces et techniques qui permettront à celles qui souhaitent coudre leur robe de se lancer !
Et bien sûr… si le modèle nous plait, on pourrait même imaginer que celui-ci fasse son entrée chez Apolline Patterns ! (de même qu’à la mairie pour mon propre mariage 😉)
Alors si vous souhaitez faire partie de l’aventure, rejoignez-moi sur Instagram, je vous tiendrai informées des premières étapes !

Mes premières inspirations…

Vous vous en doutez, la première chose que j’ai faite après avoir prévenu mes parents de l’heureux évènement a été de remplir mon tableau Pinterest de robes de mariée ! C’est l’étape que j’attends avec le plus d’impatience (et ma maman aussi).
Je me suis dit qu’il serait assez drôle de partager ici mes premières inspirations… pour les confronter au choix que je ferai au final ! Car je suis bien consciente que le choix en réalité peut totalement différer de ce qu’on a en tête… J’ai lu que c’est la robe qui nous choisit plus qu’on ne la choisit (un peu comme le Choixpeau en fait !)
D’ailleurs… C’est fou comme nos certitudes peuvent s’étioler, une fois que les évènements deviennent réels. J’ai toujours cru que je me marierais dans une robe très bohème-chic, façon Laure De Sagazan (je ne suis pas fan de tous les modèles, car les coupes sont souvent loose et taille basse, ce qui convient a priori moins à ma morphologie, mais il y a de très jolies robes, comme ici ou ici). S’il y avait un écueil que je souhaitais éviter, c’était bien la forme « princesse », avec bustier coeur et gros jupon.
POURTANT… J’ai un peu changé d’avis. Au cours de mes recherches, j’ai croisé le chemin du fabuleux créateur Jesùs Peiro ! Ses robes sont incroyables. On reste dans le côté « minimaliste », avec peu de dentelle, mais l’ampleur des jupons peut-être assez impressionnante. Ce que j’aime justement, c’est le jupon ample associé à des bustes très travaillés. Et ce satin blanc si lisse… Voici quelques coups de coeur (sur le papier, bien sûr) :
 

 
On reste quand même dans des modèles très épurés, où la dentelle est belle et surtout… discrète. Dans le même esprit, j’ai beaucoup aimé la collection de Aire Barcelona. Il y a des modèles assez fous… Même si je me demande si les robes sont vraiment ainsi dans la réalité 😉

Après, je suis tout de même curieuse d’essayer des modèles différents, un peu plus bohèmes :

 

J’espère que vous avez pris plaisir à lire ces premières lignes sur ma robe de mariée… et que la perspective du projet Robe de mariée vous plait !

Je suis curieuse… Pour les femmes qui sont déjà passées par la case « mariage » : votre robe était-elle fidèle à celle que vous aviez en tête ?
Pour les bride-to-be : quelle serait la robe de vos rêves ?

À très vite pour le prochain billet, qui sera dédié à la recherche du lieu de réception 🙂

Belle journée,
Estelle

 

 
 

Estelle
Estelle

Je suis Estelle, fondatrice du blog Some Place Called Home et créatrice des patrons de couture Apolline Patterns. La couture a été une vraie révélation et m’a permis de redonner un sens à ma vie. Plus qu’une activité créative, elle est aussi une manière d’appréhender la mode de manière différente : raisonnée, mais toujours tendance ! Bienvenue et belle découverte du blog !

Find me on: Instagram

Partagez cet article !

19 Commentaires

  1. Cindy Cofone
    18 juin 2019 / 21 h 46 min

    Ma robe de mariée ? Était-elle selon mon rêve? Oui et non… je m’en suis laissée porter. Par chance, la première robe que j’ai essayé fut celle qu’en j’avais choisi! Une fois portée : la seule et l’unique! Le craquage était juste évident! La robe sur soi: un moment magique, suspendu, à part… Et oui, je pense que c’est la robe qui Nous choisit..

    • mariage_SPCH
      Auteur
      21 juin 2019 / 9 h 52 min

      Bonjour Cindy,
      C’est tellement beau à lire 🙂
      Il me tarde, il me tarde !
      Belle journée,
      Estelle

    • Marine
      21 juin 2019 / 12 h 00 min

      Bonjour Estelle,
      C’est fou je vais me marier aussi en septembre 2020. Donc hâte de suivre ton blog pour voir l’evolution des préparatifs. Sur les dernières photos, la robe avec manches et décolletés du dos, as tu le nom de la marque?
      Merci et à bientôt
      Marine

      • mariage_SPCH
        Auteur
        21 juin 2019 / 14 h 15 min

        Hello Marine,
        Oh, c’est trop bien ça 🙂 J’espère distiller autant de conseils que possible pour te permettre à toi aussi de préparer au mieux ton mariage (Félicitations!).
        Je n’ai malheureusement pas la marque, c’est tellement dommage, c’est l’une de mes préférées ;'(
        Belle journée,

  2. Kitou
    19 juin 2019 / 7 h 49 min

    Coucou, et bien non: ma robe était assez éloignée de mon idée initiatiale. Je révais d’une robe en dentelle et je ne voulais pas de strass. Résultat: quand j’ai essayé ma 1ère robe en dentelle ça a été la déception. Je n’aimais pas du tout cela chez moi. La perle s’est finalement avérée plus moderne: un bustier droit drapé jusque sur les hanches avec une jupe en tulle dans le style « pétale » avec une broderie de strass à la ceinture…

    • mariage_SPCH
      Auteur
      21 juin 2019 / 9 h 54 min

      Coucou,
      Le résultat devait être de toute beauté : j’ai aussi quelques appréhensions sur le côté très structuré et lisse… Je peux avoir un côté assez « strict », du coup, je ne voudrais pas que la robe renforce cela ! À voir au moment des essayages : il me tarde, il me tarde !
      Bonne journée,
      Estelle

  3. Samia
    19 juin 2019 / 8 h 05 min

    Encore félicitations Estelle !
    Pour ma part j’avais une robe Laure de Sagazan, de la collection civile, pour une question de budget et parce que je me voyais plus avec une robe courte. Si c’était à refaire, je la ferai moi-même très sobre, dans le même esprit avec des détails en dentelle de Calais (quand je vois la boutique Stragier !!!). Mais je crois que ça me travaille tellement que je finirai par me coudre une robe que je mettrai un jour ou pas, mais juste pour l’expérience « j’ai cousu ma robe de mariée »
    Samia
    @rosesaminette

    • mariage_SPCH
      Auteur
      21 juin 2019 / 9 h 59 min

      Hello Samia !
      Merci, merci 🙂
      Je suis certaine que tu devais être très jolie dans cette robe, Laure de Sagazan fait de belles choses 🙂
      Je crois que « l’expérience » est un motif tout à fait honorable et justifiable 🙂
      Il me tarde de vous dévoiler les contours du projet robe de mariée.. et clairement, ce sera en farfouillant chez Stragier ! Leurs tissus et dentelles sont fous !
      Belle journée,
      Estelle

  4. Aubi
    21 juin 2019 / 10 h 31 min

    Tout d’abord félicitations !
    Pour ma part, je n’ai pas cousu ma robe de mariée déjà parce que a l’époque je ne cousais pas 😂, mais surtout parce que les essayages de robes de mariée c’est juste magique !!
    Je trouve super l’idée de coudre la robe du lendemain par exemple.
    Donc pour revenir au sujet de la robe principale, j’ai pris la mienne chez Pronovias.
    C’était la marque sur laquelle j’ai flashé. Un peu dans le même esprit que Aire et Jésus Peiro.
    Je voulais de la dentelle et des manches. Et j’ai pris de la dentelle et un bustier 😂. C’est ce qui m’allait le mieux finalement.
    C’était un super moment en tout cas.
    Profitez bien de magnifiques souvenirs en perspective !

    • mariage_SPCH
      Auteur
      21 juin 2019 / 14 h 13 min

      Hello !
      Merci pour ton commentaire qui me conforte dans mon choix : il me tarde tellement de passer aux essayages 🙂
      J’ai aussi noté Pronovias, pour le choix incroyable qu’ils ont (et Rosa Clara, dans le même esprit !).
      Belle journée,
      Estelle

  5. 21 juin 2019 / 13 h 48 min

    En 2 mois le choix de la robe était tendu, le budget serré aussi (obligés d’économiser pour le déménagement aux US)… Mais je suis très contente de celle que j’ai dénichée au final, malgré quelques doutes au début. Comme on n’avait que l’étape mairie et une fête dans une grande maison ensuite où on n’était que 12, je ne me voyais pas dans quelque chose de long et compliqué, avec traîne etc…. La collab’ Delphine de Manivet (qui fait aussi de très jolies robes de mariée) x La Redoute tombait à pic pour avoir une robe qui marque bien le coup (jupon court et dentelle, haut en dentelle) et simple à la fois. Minimaliste et bohème, tout ce que j’aime ! Au final, en gérant seuls tout le reste (nourriture, fleurs -dont les couronnes-, déco…) on a quand même eu le mariage (très) bohème et simple dont je rêvais ☺️ Je te souhaite de t’amuser pendant toute cette phase de préparation et j’ai hâte de voir les phases de recherche !

    • mariage_SPCH
      Auteur
      21 juin 2019 / 14 h 17 min

      Hello Fanny,
      Effectivement, deux mois, ça limite bien les possibilités 🙂 Je me souviens très bien des photos que tu avais publiées à l’époque, et cette robe t’allait à merveille !
      Je trouve que les collab entre créatrices et marques de prêt-à-porter sont hyper intéressantes : surtout quand on prévoit un civil et un mariage, ou qu’on souhaite changer de tenue, ou avoir une robe plus minimaliste 🙂
      J’ai hâte de partager toute cette phase d’inspiration par ici,
      Belle journée !
      Estelle

  6. Laurie
    23 juin 2019 / 8 h 59 min

    Et oui c’est bien la robe qui nous choisi !
    Au tout début de la recherche de ma robe de mariée, j’étais en déplacement à 1000 km de chez moi et quelques heures à attendre avant que mon avion ne décolle. Au détour d’une rue à Lille je tombe sur une boutique de robes de mariées, le genre de boutique que j’aime beaucoup, assez petite avec une jolie décoration dans une ambiance assez intime, j’ose pousser la porte. Les robes étaient toutes sur cintres sans housse, et donc la possiblité de les toucher et de les voir autrement que sur catalogue, j’ai le coup de foudre pour l’une d’entre elle. La vendeuse a été d’une gentillesse incroyable et m’a proposé d’essayer des robes, elle m’a demandé ce que je souhaiterais, je m’étais toujours imaginé dans une robe avec beaucoup de tulle, très danseuse pourtant je lui fait part que je ne suis pas certaine que cela me reflète maintenant. Elle me conseille d’essayer 5 robes et me laisse le soin de les choisir. Je choisis bien évidement mon coup de coeur qui ne correspond en rien aux critères qui ont toujours étaient dans ma tête : de la dentelle, un jupon assez fluide et un corsage avec des fines bretelles, 2 robes en mouchoir de tulle, 1 robe très bohème avec beaucoup de dentelle et le dernier modèle qui est un intermédiaire de bohème et tulle.
    On commence les essayages par les mouchoirs de tulle, et je me trouve banale dans ces robes. La troisième ne m’inspire pas plus. La quatrième, qui la robe bohème est un vrai coup de foudre, pourtant la dentelle me gratte au niveau du coup après seulement 5 minutes, je ne m’imagine pas avec autant de gène toute la journée. Et enfin j’essaie mon coup de coeur, et celui qui a été le coup de coeur sur cintre l’est également devant le miroir, j’ai l’impression d’avoir enfilé une seconde peau, cette robe me ressemble et je m’y sens très à laise dedans, c’est décidé ce sera celle-là. Je ne pensais pas être capable de me décider aussi vite. Toutefois la distance entre mon domicile et la boutique ne me semble pas envisageable pour acheter ma robe dans cette boutique, même si j’hésite beaucoup tellement j’ai été bien accueilli.
    De retour chez moi, je trouve un revendeur du créateur de la robe en question, et là c’est la douche froide, une immense boutique avec de la moquette rouge au sol, toutes les robes sont sous housse et des étiquettes partout indiquant de ne pas toucher les cintres, la vendeuse qui vient à ma rencontre est hautaine et désagréable, elle me donne quand même leur carte pour que j’appelle si je suis intéressée pour prendre un rendez-vous, à peine passé la porte je déchire la carte, je ne peux pas acheter ma robe dans cette boutique. Pourtant je n’ai pas d’hésitation sur le modèle mais je n’arrive pas à occulter le cadre.
    Je me dis que je vais contacter ma petite boutique à Lille pour essayer de trouver une solution.
    Et puis dans la nuit je rêve de ma future robe de mariée (oui le mariage occupe chaque pensées quand on s’y lance), la base du modèle est un patron que j’ai cousu quelques mois plus tôt en tant qu’invitée pour un mariage. En me levant j’ai la certitude que je dois coudre ma robe de mariée, même si j’hésite beaucoup parce que le modèle essayé à Lille était un vrai coup de foudre, j’ai peur de regretter de ne pas me marier dedans. Après quelques recherches de robes de mariées cousues main, je contacte une blogueuse qui en a cousu plusieurs, elle me donne beaucoup de conseils, j’échange aussi avec la mère d’une amie qui est une ancienne couturière, et puis je me lance dans ce pari un peu fou. Cinq toiles, des kilomètres de tissu, de la dentelle trouvée sur le bon coin, et j’arrive au bout de mon projet le jour de notre mariage à 1h du matin… Aucun regret, j’ai adoré la coudre, la porter puis la poser sur mon mannequin dans mon atelier couture. Et c’est bien elle qui m’a choisi !
    En te souhaitant de beaux moments dans cette recherche c’est vraiement magique !

  7. 28 juin 2019 / 12 h 22 min

    Je l’ai cousu car je ne me voyais absolument pas dans une robe avec des kilos de dentelle, tulles etc. au final c’est une robe simple mais qui me ressemble tellement. Pourtant au départ je m’imaginais dans une robe bohème mais j’ai finalement choisi de coudre la robe Eclair de Colette Patterns, elle est sur mon blog 😉
    Vue la chaleur qu’on a eu j’étais ravie de sa légèreté et de sa longueur !
    j’ai hâte de lire tes articles, même si mon mariage était il y a 6 ans, j’adore toujours autant les articles d’inspiration !

    • mariage_SPCH
      Auteur
      7 juillet 2019 / 10 h 19 min

      Hello !
      Le choix d’une robe est très personnel : il faut avant tout se sentir bien, et tu m’as l’air totalement heureuse d’avoir cousu la tienne ! Quel projet 🙂
      Je viens de faire mes premiers essayages, j’avais repéré 3 ou 4 modèles dans une boutique, en tentant le style « bohème » (j’ai aussi du mal avec les dentelles et les froufrous) : ce premier essayage m’a conforté dans mon idée ! J’ai même essayé une robe de mariée classique, type dentelle en haut et dans le dos, jupon fluide… ça ne m’allait pas du tout !
      A bientôt pour la suite,
      Estelle

  8. Florence
    30 octobre 2019 / 21 h 35 min

    Le choix de la robe peux réserver bien des surprises !
    La robe de mariée que j’ai choisi, je ne voulais même pas l’essayer…Je l’avais vu sur catalogue, portée par une mannequin qui avait la peau sur les os…je suis plutôt petite, en tout cas très loin de la « taille mannequin ». Cette robe faisait partie de la catégorie « même pas en rêve » !
    La vendeuse me fait essayer les robes que j’avais sélectionné, puis reviens à la charge avec la robe sur cintre…elle ne me parlait toujours pas…J’avais le cerveau inondé de ce que javais pu voir dans les magazines…à savoir à ce moment la, la robe bustier cœur et jupon imposant…Bref, quelques modèles que j’aimais bien, mais pas de coup de cœur.
    La vendeuse revient dans le salon d’essayage avec d’autres modèles, et cette fameuse robe donc, que je ne voulais pas essayer…elle m’explique qu’elle a bien compris qu’elle ne me plaisait pas, mais elle vient de la recevoir, et ne l’a pas encore vue portée…elle aimerait bien que je la passe pour se faire une idée du rendu de ladite robe. Elle est adorable, si ça peux lui rendre service…je ne suis plus à une robe près après tout…et la suite évidemment est facile à deviner. C’était LA robe, pas de doute ! Rien de ce que je m’étais imaginé, pas vraiment la tendance du moment, mais qu’importe, c’était elle et c’est tout !!!
    Il n’y a pas que le choix du créateur, du style, du tissu, il y a aussi le talent de la vendeuse !

    • Estelle
      Auteur
      2 décembre 2019 / 11 h 28 min

      Hello Florence !

      C’est une belle histoire 🙂
      J’avoue qu’au cours de mes essayages, c’est souvent l’inverse qui s’est produit : je trouvais des robes très belles sur cintre, mais sur moi, ce n’était pas le bon style, ou le bon tissu, la bonne dentelle… Je te rejoins totalement, la vendeuse y est aussi pour beaucoup. J’ai aussi eu des vendeuses qui trouvaient tout sublime mais n’étaient pas forcément à l’écoute de ce que je souhaitais. « Oh mais celle là elle est parfaite, elle est pour vous ». « Désolée de vous décevoir, mais non, ce n’est pas du tout moi ». Surtout dans les boutiques qui regroupent beaucoup de marques, moins chez les petites créatrices 🙂

      Enfin, un soulagement de taille puisque la robe est à présent choisie !
      Belle journée,

  9. No
    3 novembre 2019 / 13 h 18 min

    Bonjour,
    Je me suis moi aussi un moment posé la question des essayages ou de la couture. Question qui s’est résolue facilement : en réfléchissant bien je déteste faire des essayages en magasin, j’ai beaucoup de mal à choisir une robe ordinaire, alors pour ma robe de mariée, n’en parlons pas. De plus je n’aimais pas l’idée de dépenser 2000 euros pour une robe d’un jour.
    J’ai donc décidé de coudre la robe moi-même, avec une idée précise en tête : une robe courte en crêpe (facile à coudre, joli tombé, bel effet) reportable, avec un jupon en dentelle à ajouter par dessus, que je pourrais ôter pour danser.
    J’ai choisi un patron simple avec une jolie forme, adapté le décoleté dos avec l’aide de ma maman, ajusté en ajoutant des pinces. Après une toile et demie, je tenais ma robe courte.
    Un joli tulle brodé tulle ajusté sur une ceinture en crêpe avec l’aide de ma maman et de ma grand-mère et le tour était joué. Un peu motif de dentelle ajouté sur la robe courte, j’avais une vraie robe de mariée, digne des meilleurs créateurs, faite avec beaucoup de simplicité, le tout pour 100€ boutons compris !
    Certes, je n’ai pas pu comparer avec d’autres robes mais tout le monde s’est accordé pour me dire qu’elle était belle, unique , m’allait très bien et me ressemblais. Comme quoi, parfois il faut se lancer !

    • Estelle
      Auteur
      2 décembre 2019 / 11 h 32 min

      Hello !

      Merci pour ce partage d’expérience : le choix d’une robe doit nous correspondre à 300%, je suis heureuse que tu aies pu coudre la tienne ! De mon côté, j’ai adoré les essayages façon « couture/sur-mesure », c’était un rêve de petite fille que j’accomplissais ! Du coup, je vais carrément la faire sur-mesure, avec prises de mesures, divers essayages avec une modéliste. Je trouve ça super enrichissant, surtout pour une personne comme moi qui conçoit des patrons et aspire à faire cela de sa vie 🙂
      Belle journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

@Estelle_spch