Conseils & Tutos Couture Les créas

Mon premier maillot de bain (+ conseils)

Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home

Hello ! Je suis ravie de vous retrouver sur le blog, avec un billet inédit puisque j’ai cousu, en mai, mon premier maillot de bain ! C’était le grand saut… dans l’eau, l’expression tombe à point nommé 🙂 Les photos ont été prises à Deauville, lors d’un week-end en Amoureux. La météo a été clémente, j’ai eu droit à quelques rayons de soleil pour adoucir la température de l’eau !

Comme à mon habitude, j’ai cousu ce premier maillot de bain en freestyle complet (ou presque), en m’inspirant d’un modèle qui me faisait de l’oeil depuis quelques temps : le une-pièce Dolorès chez Calipige. Je recommande bien entendu de ne pas faire comme moi, mais de plutôt débuter avec un vrai patron… vous trouverez une petite revue en seconde partie de ce billet !

Mon maillot de bain

En postant la photo de mon inspiration sur Instagram, j’ai échangé avec l’une d’entre vous, qui disposait du fameux maillot Dolorès. Cela m’a permis d’être avertie que si ce maillot était d’une beauté incroyable, il n’était malheureusement pas des plus pratiques. L’amplitude faisant qu’au moindre coup de vent (ou vague), on manquait de se retrouver presque… nue !

Alors j’ai essayé un nouveau concept qui, j’en parlerai plus bas, est perfectible et mériterait un deuxième essai :

– J’ai réduit l’ampleur au niveau des épaules, afin qu’elles soient moins tombantes, et tiennent bien en jouant sur l’élasticité du tissu.
– J’ai accentué le côté « portefeuille » sur le devant, pour être sûre que le maillot cache bien ma poitrine. C’est une réussite !
– Je n’ai pas joint les deux « côtés » du maillot, et ai opté pour un système de croisement qui permet de cacher la poitrine sur les côtés… Avec le recul, j’aurais dû conserver cette couture de côté pour être plus à l’aise ! Mais j’ai trop peur de découdre et d’abîmer ce lycra ultra-fin et délicat ^^
– J’ai conservé la ceinture (prise dans la couture de côté « droit » de la culotte), que j’adore : elle permet de cacher la démarcation à la taille.

Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home
Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home
Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home

Sur le modus operandi, j’ai pris comme référence la culotte de mon maillot de bain une-pièce Portofino chez Coco Frio (dont je parlais ici l’an dernier). C’est vrai qu’il est assez échancré : si j’en refais un, je rajouterai un peu de tissu devant notamment (même si c’est la grande mode aux States) !

Pour le haut, j’ai aussi pris comme valeur de référence un existant : il s’agit d’un body que j’ai depuis des années, coupe portefeuille classique 🙂

Côté tissu…

Côté tissu, j’ai craqué sur le lycra pailleté rose chez Pretty Mercerie : il est d’une incroyable beauté ! Au début, je pensais doubler dans le même tissu, heureusement, Pretty Mercerie a posté une story en conseillant une doublure noire ou blanche pour ces lycras. Effectivement, doubler avec le même tissu aurait, en plus d’être assez inconfortable au niveau de la culotte, été assez risqué car le tissu est très fin et peu opaque.

J’ai choisi une doublure noire, pour être certaine de l’opacité. Malheureusement, je trouve qu’elle se voit trop (malgré la sous-piqûre). En même temps, je vois mal comment être certaine de l’opacité sans lycra noir… Je me dis qu’il faut peut-être conserver la doublure noire pour la partie culotte, et faire un « trois-en-un » pour le haut : prendre en sandwich un lycra noir entre deux morceaux de lycra rose pailleté. Mais n’est-ce pas trop lourd pour l’été ? Je n’ai pas encore d’avis 🙂

Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home
Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home
Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home

En tout cas, en arrivée ou retour de plage, ça marche totalement avec un mini-short en jean 😉 J’ai d’ailleurs choisi, ici, de laisser tomber un peu les manches… il faut juste faire attention aux coups de vent !

Quelques conseils fondamentaux pour coudre son premier maillot de bain

Je me suis posée beaucoup, beaucoup de questions pour coudre ce maillot ! Vous avez dû vous en rendre compte, je couds assez peu de tissus extensibles, comme le lycra, le jersey… Il faut dire qu’avant ce mois de mai, je n’avais pas de surjeteuse ! Si j’ai cousu mon maillot de bain à la machine, la surjeteuse m’a été d’une grande aide pour les finitions 🙂

Le matériel

On croit souvent qu’il faut du matériel spécifique pour la couture d’un maillot de bain : clairement, je n’ai utilisé que du matériel ordinaire.

La seule chose qu’il peut être difficile à trouver en mercerie, c’est la laminette, qui fait office d’élastique spécial maillot de bain. La petite particularité est que la laminette est plus fine que l’élastique, et surtout transparente, en plastique, ce qui aurait pour avantage de mieux résister à l’eau. Comme je n’en ai pas trouvé dans mon arrondissement, j’ai fait avec un élastique classique.

Coudre le lycra à la machine

Comme pour le jersey, voici mes quelques conseils pour coudre le lycra à la machine à coudre :

– utiliser une aiguille « stretch » : c’est indispensable !
– coudre au point zig-zag, qui est un point élastique
– utiliser des aiguilles à bout rond pour ne pas risquer d’abîmer le tissu
– se familiariser avec la technique d’assemblage du stretch, quand une pièce est plus grande que celle à laquelle elle va être assemblée. Pour cela, placez TOUJOURS la pièce qu’il faut étirer (donc la plus petite), en dessus. Déjà, les griffes vont mieux l’attraper et vous pourrez tirer plus sereinement que l’inverse (j’ai fait le test!)
les fronces sur du lycra : j’ai utilisé un fil élastique (comme pour les smocks). En pratique, j’ai cousu au point zig-zag le fil élastique au niveau de la couture d’épaule, c’est-à-dire que le zig-zag passe de part et d’autre du fil élastique et le « bloque ». Ensuite, il ne vous reste plus qu’à tirer et fixer vos fronces, toujours au point zig-zag : clairement, ce n’est pas une partie de plaisir mais le fil élastique, plus gros, a le mérite de bloquer mieux les fronces, je trouve.

Surjeter le lycra

– j’ai agrandi la vitesse d’entrainement (à 1,5 si mes souvenirs sont bons, alors que j’utilise plutôt une vitesse 1 pour les cotons, viscose, soie). De manière générale, regardez toujours ce que votre manuel d’utilisation conseille !

Quelques conseils techniques pour coudre un maillot de bain…

Ah… le montage du maillot de bain ! Je dois vous avouer que quand on se lance sans patron, il ne faut pas avoir peur. Je n’avais jamais non plus cousu de sous-vêtement, donc à peu près ZÉRO idée de la façon orthodoxe de coudre un maillot de bain. Et, chose inattendue, il n’y a pas TANT de ressources sur le web.

– Votre meilleure ressource: les maillots qui se trouvent déjà dans votre armoire ! Vous pourrez les examiner sous toutes les coutures, et choisir les finitions qui vous conviennent le mieux (sur mes 5 maillots, aucun n’était fait de la même manière). Culotte entièrement doublée sans couture, culotte doublé avec ourlet (surjet visible ou invisible)…

Le montage de la culotte : pour la culotte, j’ai longtemps hésité à faire les coutures invisibles mais je n’étais pas 100% sûre de mon montage, qui devait intégrer un élastique pour bien plaquer le maillot au corps. Du coup, j’ai fait un ourlet « classique » avec surjet invisible. L’avantage : des finitions super à l’intérieur et des fils qui ne risquent pas d’irriter. Le désavantage : une finition un peu plus « épaisse ».
Comment ça marche : on solidarise sa culotte par le fond de culotte, sur le tissu et la doublure, puis par les côtés. Puis on pose, envers contre envers, tissu et doublure (cela cache tous les rentrés de couture). Ensuite, on surjette pour assembler les morceaux ensemble et réduire les rentrés, ce qui facilitera la confection des ourlets. Sur l’envers, réalisez ensuite vos ourlets au niveau des deux jambes, en intégrant l’élastique ou laminette (qu’il faut choisir de moins d’1 cm de largeur).
Comme mon maillot était « une-pièce », j’ai ensuite surjeté le haut de la culotte et fait une couture simple avec le haut du maillot. Après réflexion, j’aurais dû faire des coutures anglaises (car le total-invisible, façon veste de tailleur, me faisait trop de noeuds au cerveau, je l’avoue!)

Le haut du maillot: pour ce modèle, le principe est vraiment le même que pour la couture de vêtements. La seule difficulté est la couture et la confection de fronces sur un tissu extensible !

Quels patrons ?

1 – Le maillot de bain Dauphine, chez France Duval Stalla. Il se rapproche finalement assez de mon modèle : avec le recul, j’aurais peut-être même été plus confortable avec celui-là. Il suffisait d’ajouter la ceinture, après tout 🙂

2 – Le maillot de bain Pilatus chez Opian : un modèle original avec ses découpes, qui saura sans doute plaire à nombre d’entre vous

3 – Le Vernazza chez Friday Pattern Co : ce modèle est en anglais, j’ai énormément hésité à commencer avec ! Le deux-pièces me tentait pas mal, mais j’avais encore trop d’appréhensions 😉

4 – Je trouvais le maillot Ursula super sympa, issu d’une collaboration Make My Lemonade / Noo. En revanche, le montage n’est pas livré « doublé », du coup, c’est un peu dommage de commencer par ce type de finitions !

En 2018-2019, deux livres sont sortis sur le sujet : ils peuvent être un très bon moyen d’apprendre tout en cousant votre premier modèle 🙂

Apprendre à coudre sa lingerie et maillots de bain
Lingerie et maillot de bain

***

J’espère que ce billet vous a plu ! Il est assez dense en informations, mais il me semblait important de détailler le matériel ainsi que les techniques utilisées. Si vous savez des questions, ça se passe en commentaires !

À très vite,
Estelle

Apprendre à coudre son premier maillot de bain / Comment coudre le lycra / Conseils et blog couture / Some place called home

You Might Also Like...

5 Comments

  • Reply
    Benjaminecréa
    3 juin 2019 at 14 h 05 min

    Merci pour cet article!! Je suis justement entrain de me coudre mon premier maillot! Celui de France Duval stalla !

  • Reply
    Petits D'om
    3 juin 2019 at 18 h 10 min

    Il est vraiment canon ton maillot, bravo de t’être lancée sans patron surtout pour une première ! J’ai aussi flashé sur ce tissu, je crois qu’il va falloir que j’en achète avant qu’il n’y en ait plus…
    Concernant les élastiques, les infos que l’on trouve sur le net ne sont pas toujours clairs mais à priori la laminette c’est l’élastique en caoutchouc non transparent (existe en blanc ou noir) et l’élastique transparent c’est du lastin (par ex framilastic chez Vlieseline).

  • Reply
    Ornella
    3 juin 2019 at 22 h 34 min

    T’es quand même impressionnante ! Il est superbe ton maillot !

  • Reply
    Pemberley
    3 juin 2019 at 22 h 45 min

    Très très chic ce maillot ! Et quel courage Mesdames de vous lancer dans ce défis !
    La ceinture et la culottes font tout le charme de cette magnifique pièce : BRAVO !

  • Reply
    Suzanne
    12 juin 2019 at 13 h 23 min

    Pour des doublures invisibles, j’utilise des tissus de couleur chair. C’est très efficace aussi quand on met un tee-shirt et des sous-vêtements sous une robe ou un haut un peu trop transparent.
    Ce maillot de bain est magnifique !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.