See it, Sew it #6

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Hello ! Le blog est un peu en stand by ces derniers temps avec l’arrivée imminente de QUATRE nouveaux patrons… mais je ne pouvais résister à l’envie de publier le 6ème See it, Sew it de la saison ! Ces deux dernières semaines, vous avez été nombreuses à m’envoyer vos suggestions : voici une première sélection !

J’inclurai dans le prochain See it, Sew it les pièces pour lesquelles je cherche encore l’association parfaite 😉

Le chemisier Florence chez Sézane

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

On commence par un patron pour lequel, une fois n’est pas coutume, il n’est pas nécessaire de faire de modifications de patronnage : la petite chemise classique, avec un col « châle » !

Pour moi, le chemisier Zellie chez République du Chiffon est le plus proche 🙂 Pour apprendre à réaliser une poche plaquée, je vous conseille le rapide et excellent tutoriel de Coupe-Couture (une mine d’information pour toutes les techniques de couture).

Côtés tissus, je vous conseille de faire un petit tour chez Pretty Mercerie, qui ajoute régulièrement de jolis imprimés fleuris en viscose.

Les pantalons Pierre et Arthur chez Sézane

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Ce pantalon a tout pour plaire : une taille resserrée, des jambes assez loose, une ceinture nouée ! Pour l’adopter, plusieurs solutions :

– Je sors bientôt un patron de short paperbag avec une déclinaison pantalon, qui répondra au doux nom de Gabin ! Il sera assez proche de la version rose saumon chez Sézane. La différence résidera dans le fait que la taille sera élastique, et non avec braguette (pour être accessible aux débutants). Du coup, il y aura plus de plis/fronces au niveau de la taille, ainsi que deux longueurs possibles (chevilles ou mi-mollets).

– Si vous avez pu mettre la main sur le fameux pantalon Harper (La Maison Victor), vous aurez un résultat très similaire (moins large, tout de même) que le pantalon rose saumon !

– Autre option pour la version rayée, très loose, le pantalon Aime comme Médina chez Aime comme Marie : n’hésitez pas à diminuer l’ampleur de quelques centimètres au niveau des bas de jambes, car le modèle Aime comme Marie me semble très loose.

Côté tissus, je ne saurais que trop vous conseiller les sublimes twill de viscose récemment sortis chez The Sweet Mercerie !

La jupe Nelly chez Sézane

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Une jupe super sympa que vous pouvez désormais facilement adopter depuis la sortie du dernier numéro d’ADN Magazine (pour Atelier des Nanas) : je suis totalement sous le charme de la version de @kitbyklo dans un joli tissu Atelier Brunette !

Le must ? Pas de modifications à réaliser 🙂

Pour les tissus, malheureusement, il reste difficile de trouver similaire à la version Sézane, mais les imprimés Atelier Brunette donneront un résultat assez chouette !

Le top à festons et noeuds chez Saaj ou la robe Pauline chez Sézane

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Pour la robe Pauline (à droite), rien de plus simple, je vous conseille le patron du top « Nana » de Dessine-moi un patron : il vous faudra rallonger les côtés du buste dos et devant pour en faire une robe 🙂

Je partirais personnellement du même patron pour faire les festons sur l’encolure du top Saaj (à gauche) : pour cela, vous pouvez vous aider d’un verre ou mug, et reporter l’arrondi de manière régulière tout le long de l’encolure. Reste à choisir la bonne taille de mug pour ne pas avoir de festons « coupés » 😉

Jusqu’à quelques semaines, les festons étaient un vrai cauchemar pour moi : je n’avais pas la bonne technique. Je vous conseille, si vous voulez approfondir, de suivre le cours Artesane relatif à la robe de mariée : Camille, la prof, délivre sa technique miraculeuse… Testée et approuvée par mes soins !

Même si je ne suis pas fan, optez pour du crêpe de polyester afin d’obtenir un rendu proche des créations Saaj-Sézane. Une soie ou un tencel lourd de couleur uni seront aussi très seyants !

La jupe façon Rouje

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Pour adapter celle-ci, je vous conseille de partir du patron de la robe Lliria chez Pauline Alice Patterns (version midi). L’avantage est que le patron dispose déjà d’une patte de boutonnage sur le côté 🙂

Au niveau des modifications, je vous conseille de revoir la ceinture en la diminuant de moitié (en hauteur) et en la faisant « droite » (sans « bec » sur le devant) !

La robe dos nu chez Sézane

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

Cette robe était à peine sortie sur les réseaux sociaux Sézane que je recevais déjà des messages pour la « hacker » : heureusement, j’ai bien LE patron de robe qu’il vous faut pour vous l’approprier !

Il s’agit du patron qui accompagne le cours sur la robe de mariée Artesane, dont je vous parlais dans ce billet !

Très peu de changements à prévoir, si ce n’est :

– plutôt que de faire une ceinture en deux morceaux, je vous conseille de réunir ceinture devant et dos pour pouvoir fermer sur l’arrière de la robe, via quelques boutons, sans multiplier les coutures !

– vous devrez aussi couper la jupe dos en deux parties égales pour créer le boutonnage !

Les tissus crêpe Porto chez Sweet Mercerie conviendront très bien à la version à gauche. Pour la version plus pailletée, je n’ai pas encore trouvé LA référence de tissu… n’hésitez pas à la partager si vous l’avez !

La robe preppy chez Ted Baker

See it, Sew it #6 : je couds ce que je vois dans le prêt-à-porter / Some Place Called Home blog couture

J’adore cette forme de robe qu’on trouve régulièrement chez Ted Baker ou Claudie Pierlot : c’est une coupe qui se prête à la fois aux tenues plus « cocktail » ou pour aller au travail, quand il y a un certain dress-code !

La façon la plus facile de l’adopter, c’est à travers le patron « La Parisienne » chez Louise Antoinette. D’ailleurs, je ne peux m’empêcher de partager la superbe réalisation de Cornelia Dixit.

Pour coller vraiment au modèle ci-dessus, je vous conseille de revoir la jupe pour en faire une jupe « patineuse ». Deux options, de la plus simple à la plus aboutie :

– Version simple. Découpez deux rectangles, selon les mesures suivantes : pour le dos, (tour de taille-1) x 1,5 (pour la largeur) x 50 cm (hauteur de jupe / attention si vous faites plus d’un 1m75 : rallongez encore). Pour le devant : ((tour de taille+1) x 1,5) (il s’agit de la largeur) x 50 cm (hauteur de jupe). Au montage, froncez pour obtenir une jupe qui tourne 🙂

– Version patineuse : la jupe patineuse se conçoit sur le même modèle que les jupes « en cercle ». Ce tutoriel vidéo est hyper clair et complet, je vous le conseille vivement !

La version Claudie Pierlot est réalisée dans un crêpe de polyester, avec une dentelle bleu marine : je vous propose de marier cette viscose/polyester à cette incroyable dentelle, chez Pretty Mercerie.

***

J’espère que cette sélection vous aura plu !

À très vite pour la prochaine,

Estelle

Partager:

9 Commentaires

  1. Thibaut
    16 avril 2019 / 13 h 07 min

    Encore un super article ! J’aime énormément cette série ! Toujours pleine d’inspirations et qui fait découvrir de nouveaux blogs/sites 🙂

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      16 avril 2019 / 17 h 53 min

      Merci ! Ravie que ces billets te plaisent 🙂

  2. Psitttt
    16 avril 2019 / 13 h 11 min

    Cette rubrique est une mine d’information pour nous constituer une base de patron; tu éduques notre regard pour les décliner en vêtements qui nous plaisent. Tu réussis même à décomplexifier la couture J’adore ! Vivement le prochain billet du genre . Bises , Psitttt

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      16 avril 2019 / 17 h 54 min

      Oh, c’est vraiment trop gentil !
      J’adore décomposer les vêtements pour trouver une manière de les adapter 🙂 C’est assez drôle car justement, je discutais avec une personne qui, à force de me suivre, m’expliquait qu’en ne faisant pas de couture, elle en arrivait déjà à imaginer comment créer un patron, ou comment se décompose un vêtement. C’est chouette 🙂

      À bientôt,
      Estelle

  3. Ludiva
    16 avril 2019 / 13 h 16 min

    Super article
    Avec vous je crois que je vais avancer
    J aime votre style j’ai hâte de votre votre collection

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      16 avril 2019 / 17 h 55 min

      C’est adorable ! Merci : la couture est avant tout une histoire de partage 🙂

  4. Sarah
    16 avril 2019 / 15 h 28 min

    Merci beaucoup Estelle pour ce nouveau numéro!! Et surtout pour la robe Ted Baker que j’adore:)

    J’ai vraiment hâte de découvrir ta nouvelle collection!!

    Très belle journée à toi,

    Sarah

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      16 avril 2019 / 17 h 56 min

      Hello Sarah,
      Contente que ce nouvel épisode te plaise autant : la robe Ted Baker est sublime, et je la mets sur mon agenda pour l’hiver prochain 🙂
      À très vite pour le lancement de la collection !
      Belle journée,
      Estelle

  5. 20 avril 2019 / 18 h 56 min

    Un grand merci Estelle pour le clin d’oeil et bravo pour ton blog que je prends grand plaisir à consulter régulièrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
60   500
16   269
18   505
27   579
15   547
49   633
68   800
17   497