Some Place Called Home

2019, nouvelle année !

Avant d’entrer dans le vif du sujet de ce billet, je voulais profiter de ces quelques lignes d’introduction pour vous souhaiter à toutes et tous une excellente année 2019 : puissent les 365 jours qui vous attendent vous combler de petits bonheurs et de belles aventures au quotidien !

L’année passée a été dingue : vous êtes de plus en plus nombreux à me lire sur ce blog, ou à me suivre sur Instagram, et je vous en suis énormément reconnaissante ! Vous constituez un RAYON de SOLEIL dans ma vie. Un rayon dont j’avais plus que besoin lorsque j’ai commencé à écrire sur Some Place Called Home (pour re-situer, je sortais d’un burn-out qui avait bien atteint ma foi en l’humanité et la société). Aujourd’hui, je peux vous assurer que tout cela est bien derrière moi et que je n’ai jamais été aussi ÉPANOUIE.

Bonnes résolutions… (ou pas)

Je sais que les billets publiés à ce moment charnière de l’année – le premier de l’an – appellent à une sorte de bilan-perspectives de nos vies. Mais honnêtement, j’aime assez peu regarder dans le rétroviseur. Je fais partie de ces gens qui ont la nostalgie “triste”, le fameux “c’était mieux avant si on y pense”, alors j’essaie désormais de vivre au PRÉSENT, et un peu au FUTUR, car tout le monde sait que ce sont les projets qui nous font AVANCER.

Du coup, je vais vous épargner la partie “bilan”. Je dirai simplement que 2018 a été l’année qui m’a permis de stabiliser mon quotidien sur tous les plans (personnels, professionnels, financiers) pour mieux m’épanouir et vivre en cohérence avec moi-même.

Je ne vais pas non plus vous présenter une liste à la Prévert de mes 100 bonnes résolutions pour 2019 (que je n’ai pas). En réalité, j’aime assez peu cet appel aux “bonnes résolutions”. Car le propre des résolutions, c’est de pointer ce qu’on fait “mal” et qu’on voudrait faire “mieux”, dans un monde idéal où nous serions nous-aussi l’Idéal. On se fixe des objectifs fous (en trois mois : changer de boulot ET d’appart ET perdre 10 kilos) qu’on n’atteint pas… on laisse tout tomber le 31 du (même) mois, avec cette petite voix qui tourne en boucle : “t’es nulle, aucune motivation, NULLE“.

Du coup, pas de “bonnes résolutions”, mais 3-4 choses que j’aimerai améliorer. Non pas parce que c’est le premier de l’An, mais parce que c’est la suite d’un chemin déjà amorcé en 2018. Vous verrez d’ailleurs qu’il s’agit de “grandes idées” guidées par de “grands principes”, plutôt que de choses qu’on peut cocher sur une liste.

Côté pro : créativité et opportunités

Créativité, car c’est le moteur de ce blog. C’est elle qui guide les histoires que je raconte ici, les looks que je présente, les pièces que je confectionne, les formats (écrit, vidéo, photo, podcast) que je vous propose. Je m’accroche à ma créativité autant que je peux, et je la STIMULE : c’est mon FUEL.

Opportunité, car c’est sans doute ce que je veux le plus développer en 2019. Je veux créer de nouvelles opportunités sur ce blog, avec le concours et le soutien de professionnels du monde de la mode et de la couture, pour vous proposer toujours plus de contenus qui vous plaisent et vous inspirent. Je souhaite également m’ouvrir à de nouvelles opportunités côté “travail IRL”, pour exercer dans un secteur qui me passionne vraiment. Opportunité pour ma boutique de patrons enfin, avec un GRAND projet pour 2019, dont je vous dévoilerai les contours bien assez vite, lorsque tout sera bien fixé dans ma tête, et sur le papier.

Lifestyle : le nouveau réflexe du vintage ou du seconde-main

Cette année, j’ai encore trop souvent eu le sentiment d’être “happée” par les campagnes de comm’ de marques que j’affectionne (non éthiques), et de ne pas être assez armée pour faire face. De craquer, regretter, me jurer que je ne craquerais plus, mais craquer à nouveau, regretter, etc. Et devoir faire face à la frustration financière, la pression sur le porte-monnaie et la culpabilité d’avoir trop dépensé.

Du coup, j’ai envie, en 2019, de donner une chance au vintage et au seconde-main. Une solution pour toujours me fournir chez ses marques sans mettre davantage d’argent dans leurs caisses 🙂 Je vous tiendrais au courant de l’avancée (j’ai hâte de publier mon post “Premier achat de seconde-main“) !

Instagram et la surconsommation - Billet d'humeur - Minimalisme et Instagram / Blog-mode-some-place-called-home

Côté perso : réduire l’impact du digital dans mon quotidien

C’est un mouvement que j’ai déjà amorcé depuis 2018, mais j’éprouve le besoin d’être un peu plus rigoureuse en 2019 ! Car depuis quelques mois, je me rends enfin compte à quel point le smartphone nous isole et nous éloigne les uns des autres, physiquement, sous couvert de nous rapprocher virtuellement.

J’ai de plus en plus de mal à supporter le téléphone portable à table, ou sur le canapé en regardant le film du soir, ou même lorsqu’on prend le métro avec des copains. L’écran lumineux nous absorbe et bien que nous soyons physiquement avec quelqu’un, nous ne faisons plus les efforts suffisants pour faire la conversation, susciter l’intérêt, rire et échanger.

Alors non, je ne vais pas arrêter Instagram, ou ce blog, ou Pinterest. Mais je vais me donner des horaires digital-free. Nous avons déjà banni l’IPad de la chambre et avons acheté une vraie télévision en face du canapé, afin de ne pas finir 5 soirs sur 7 à s’endormir dans le lit devant Netflix sur un mini-écran. Je passais déjà mon téléphone en mode avion presque tous les soirs à 22h.

En 2019, je vais essayer de ne plus amener mon smartphone dans la chambre (et donc acheter un réveil) pour éviter de m’endormir avec Instagram et de me réveiller avec les notifications du nombre de likes/commentaires reçus dans la nuit (pas un super moyen de commencer la journée!). Au repas, je vais également tenter de ne plus poser mon smartphone à côté de mon assiette, afin de mieux me concentrer sur les personnes présentes, i.e. mon MEC (qui j’espère en fera autant avec le temps!).

***

À vous : que peut-on vous souhaiter de meilleur pour 2019?

À très vite,
Estelle

You Might Also Like...

5 Comments

  • Reply
    Paquito
    2 janvier 2019 at 13 h 51 min

    J’aime beaucoup cette idée de se donner des grandes pistes pour avancer cette année et pas une liste de résolutions ! J’ai hâte de voir les évolutions dont tu parles et ton grand projet !

    Bonne année et meilleurs voeux !

    • Reply
      Someplacecalledhome
      2 janvier 2019 at 14 h 49 min

      Merci beaucoup 🙂
      Je trouve que les “grands principes” sont tellement plus bienveillants envers soi-même !

      À bientôt,

  • Reply
    Ornella
    3 janvier 2019 at 8 h 09 min

    Ah oui, le téléphone à table, c’est pas possible. Bonne année à toi !

  • Reply
    Marie
    9 janvier 2019 at 5 h 06 min

    Bonjour Estelle,

    J’adhère totallement avec tes “grands principes” pour mieux vivre son quotidien. Je subi moi aussi de plus en plus la pression du digital, avec l’impression qui s’en suit de ne pas profiter du moment présent et des gens autour de nous… Je dis donc bravo pour cet article encore une fois très intéressant et agréable à lire ! Merci et bonne année 2019

    • Reply
      Someplacecalledhome
      9 janvier 2019 at 14 h 04 min

      Merci beaucoup ! C’est vrai qu’on a pris la vilaine habitude de se “retourner” vers notre smartphone dès qu’on n’a pas quelque chose à faire, comme en attendant le dîner, en prenant les transports en commun, en attendant dans la file d’un magasin… et on oublie qu’on évolue en société, avec des gens, des proches. À la maison, j’avais vraiment envie qu’on se concentre aussi sur nous, nos journées, le présent. Même si on s’autorise aussi des moments “connectés”, notamment quand je poste mes photos sur Instagram pour répondre aux commentaires !

      À bientôt,

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.