Focus matière : le coton

 

tout-savoir-sur-le-coton-Blog-couture

Le coton est sans nul doute la matière la plus répandue, qui se prête au plus grand nombre d’utilisations. C’est pour cela que je l’ai choisie afin d‘inaugurer cette nouvelle série de billets dédiée aux tissus. Histoire de vous permettre de vous familiariser avec chacun d’entre eux et d’avoir à votre disposition une petite “bible” consultable à tout moment 🙂

Le B.A-BA du coton

Contrairement au tencel, à la viscose ou au crêpe, le toucher du coton est une sensation que vous connaissez bien, même si vous n’avez jamais fréquenté un magasin de tissus ! Culottes, chemises, t-shirts, leggings, jean… si vous détaillez un peu votre dressing, je suis certaine que vous trouverez un grand nombre de pièces 100% coton.

TOUTEFOIS, derrière le “100% coton” de votre étiquette de prêt-à-porter, il y a, en couture, bien des réalités différentes… Je me souviens de la première fois où je me suis rendue dans un magasin de tissus, SEULE. Je cherchais du “coton” impossible à trouver. Je lisais “baptiste”, “popeline”, “double-gaze”. Mais je n’avais vraiment AUCUNE IDÉE de ce que c’était, et des utilisations que l’on pouvait en faire. Et je vous rassure, c’est la même sur les e-shops !

La culture du coton

La culture du coton est l’une des plus connues et des plus anciennes, avec la soie, la laine, le chanvre… Il s’agit d’une fibre textile végétale et donc naturelle, puisque le coton est ce qui entoure les graines du cotonnier, un petit arbuste de la famille des Malvacées. Une fois prélevée, à la main ou industriellement, la fibre du coton est transformée en fil puis tissée pour fabriquer des tissus.

Coton, environnement et éthique

Un vrai sujet, étant donné que le coton est l’une des matières les plus utilisées dans l’industrie textile. D’ailleurs, il faut le savoir, la culture du coton est vivement critiquée par les défenseurs d’une mode plus éthique et protectrice de l’environnement :

– la culture de coton est en effet énergivore : elle requiert beaucoup d’eau. De plus, elle nécessite de nombreux engrais chimiques et pesticides qui contribuent à détériorer les sols, et déverser des substances toxiques dans l’environnement…

– dans de nombreux pays, les travailleurs qui récoltent le coton sont exploités, sans compter leur exposition, en première ligne, aux différentes substances nocives citées plus haut.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille de regarder le reportage ultra-pertinent de Cash Investigation, réalisé il y a près d’un an.

Quid du coton bio ?

De manière générale, si vous êtes sensible à la mode responsable ainsi qu’au respect de l’environnement, privilégiez un coton bio, cultivé de manière plus réglementée. MAIS vous devez vous y attendre : il y a bien moins de choix en coton bio qu’en coton conventionnel…

Quel type de coton pour quelle création ?

Popeline

La popeline de coton est très fréquente dans les magasins de tissus, car elle peut être utilisée pour de nombreux projets: blouses, chemisiers, jupes, voire des robes, qu’il faudra parfois doubler pour la partie basse. Au toucher, la popeline est un tissu fin, léger, souple et soyeux.

Baptiste

La baptiste est plus fine que la popeline, et reste un tissu fin, léger, souple, soyeux et doux. Attention, elle peut être légèrement transparente… ce qui fait qu’on la privilégie pour les tenues d’été, ou pour la lingerie !

Voile de coton

Comme son nom l’indique, le voile de coton est un voile, donc très fin, léger et transparent. Vous pouvez ainsi coudre des vêtements légers et aériens, ou vous en servir de doublure !

Coton brodé

J’indique cette catégorie car le coton brodé est souvent dénommé comme tel en boutiques ou sur les e-shops. Il s’agit d’un coton classique, qui peut être une popeline, une baptiste ou un voile, exception faite qu’il dispose de points brodés. Renseignez-vous toujours sur sa transparence 🙂

Gaze et double-gaze

C’est un tissu que vous croiserez très régulièrement en faisant de la couture. La gaze de coton est un tissu très léger et doux, vraiment très confortable, très légèrement transparent. Je l’utilise notamment pour coudre des tops, comme celui-ci.

La double-gaze est constituée de deux couches de gares tissées ensemble : elle a parfois un effet assez gaufré, comme ici. Elle est un peu extensible. On coud avec des réalisations légères, comme ici !

Gabardine

La gabardine de coton est un tissu plutôt raide et épais. On l’utilise notamment pour fabriquer des pantalons, ou des manteaux (trench, par exemple). L’avantage de la gabardine est en effet d’être assez imperméable à la pluie 🙂

Crêpe de coton

Si vous parcourez les boutiques en lignes bio, vous trouverez parfois du crêpe de coton. Comme pour le crêpe de polyester ou de viscose, il s’agit d’un tissu un peu épais, avec un effet gaufré, ou “crêpé”, justement. Ce type de tissu est plus soyeux qu’un coton classique. En théorie, on peut l’utiliser pour des blouses (ici), petits hauts et chemisiers. Personnellement, je trouve aussi qu’il convient bien à un pyjama !

Chambray

Le chambray est assez proche du denim, et il peut être plus ou moins léger pour permettre la confection de blouses, chemises, mais aussi de pantalons ou jeans. 

Le denim

Et oui, car le blue jean, c’est du coton ! C’est d’ailleurs pour cela que les jeans responsables, en coton bio, ont été les premiers à débarquer en France. On peut coudre le denim pour des pantalons, jupe en jean, ou des vestes !

Le jersey

Le jersey est le tissu qui sert à faire des mailles. Il s’agit d’un tissu extensible, qui nécessite une aiguille spéciale (l’aiguille jersey ou stretch) à la couture. On peut coudre à peu près tout en jersey : t-shirts, fines mailles, robes, ou survêtements.

Comment coud-on le coton ?

Le coton se coud très facilement, avec une aiguille standard (80). Le voile de coton nécessitera une aiguille plus fine (60-70), le denim une aiguille “jean/denim”, le jersey une aiguille stretch.

Mes adresses

Je vais me focaliser sur les adresses de coton bio, car le coton conventionnel est le plus répandu dans les magasins de tissus et e-shops (pour voir mes préférés, c’est par ici !).

Le coton bio

En magasin physique, j’ai bien peur de n’en connaitre qu’un, pour les parisiennes : il s’agit du tout nouveau (ou presque) La Textilerie situé dans le 10ème arrondissement de Paris (métro : Louis Blanc ; ou Gare de l’Est/Gare du Nord). Vous y trouverez une sélection de tissus responsables, ainsi qu’une mercerie, mais aussi des cours de couture, un espace café, et une vente de vêtements de seconde-main. Tout un concept !

Sur le net, heureusement, un peu plus de choix, même si l’offre reste encore limitée. Je vous recommande notamment :

 

J’espère que ce billet vous sera utile !
Quel est le tissu dont vous aimeriez tout connaitre pour le prochain épisode ?

À très vite,
Estelle

 

Partager:

9 Commentaires

  1. Patricia
    14 novembre 2018 / 9 h 40 min

    Super cet article ; j’ai appris pleins de trucs . À peaufiner ( non ? Suis sur téléphone) les liens ne sont parfois pas créés ou créés mais renvoient sur « rien » 🙊

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      14 novembre 2018 / 9 h 52 min

      Hello Patricia !

      Effectivement, il y a eu un bug sur les liens, maintenant résolu : merci 🙂
      À bientôt,

  2. 3petitschats_
    14 novembre 2018 / 10 h 02 min

    Coucou estelle merci pour ton récapitulatif ! Je penserai à y retourner si besoin 🙂
    Dis moi ton lien chez fil etik c’est le molletonné que tu as utilisé pour ton gilet monceau ?
    Merci !!

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      14 novembre 2018 / 10 h 04 min

      Hello !
      Ravie que cet article t’ait plu : il est d’ailleurs désormais accessible depuis la barre du menu dans “Annuaire des tissus” !
      C’est exactement celui que j’ai utilisé pour le gilet Monceau !

      À bientôt,
      Estelle

  3. Mystelle75
    15 novembre 2018 / 7 h 37 min

    En boutique physique à Paris, il y a aussi Leonie Pique-pique dans le 15° une mercerie entièrement focalisée sur le bio et le GOTS avec plein de tissus, un peu de laine et aussi un large assortiment de produits bohin, dernière usine d’aiguilles et d’épingles en France. Je recommande vivement

  4. Séverine
    16 novembre 2018 / 8 h 45 min

    grande débutante en couture, tes conseils m’aident beaucoup ! merci pour cet article, et pour tous ces conseils. J’ai acheté ma machine il y a un mois et je viens de réaliser un petit sac à main :).

  5. 17 novembre 2018 / 15 h 27 min

    J’adore lire sur la couture, j’adore le nom des matières, à la lecture, j’ai le sentiment qu’ils me caressent la peau. Mais bon, faut pas se leurrer, je n’y comprends rien.

  6. Adeline
    17 novembre 2018 / 21 h 16 min

    Merci beaucoup pour cet article qui nous éclaire sur les différents tissus, c’était indispensable pour moi 😅

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      18 novembre 2018 / 22 h 44 min

      Hello Adeline,
      Merci d’avoir pris le temps de me lire 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
34   365
17   439
18   440
15   268
3   159
14   301
15   382
46   653