10 erreurs en couture (et comment les éviter)

Si vous avez débuté la couture il y a peu, vous vous êtes sans doute déjà confrontées à quelques erreurs, qui gâchent rapidement le plaisir de coudre… Dans cet article, j’ai essayé de compiler les erreurs les plus courantes, afin de vous donner quelques astuces pour les éviter.

Ce billet peut fonctionner comme une “checklist” avant de se lancer dans chaque projet !

1 – Ne pas laver un tissu

Pourquoi c’est problématique ? Parce que si vous choisissez un tissu qui rétrécit, vous serez bien en peine de ne plus pouvoir porter votre vêtement plus d’une fois !

D’autre part, laver un tissu avec une lessive écologique permet de le délester d’une grande partie de composants chimiques. Il sera ainsi moins susceptible d’irriter votre peau 🙂

Quelques conseils… Chaque tissu se lave d’une façon particulière. C’est un peu la même chose qu’avec vos vêtements du prêt-à-porter, on ne lave pas un lainage de la même manière qu’on lave une viscose. Pour être certaine du mode de lavage, je vous conseille de lire attentivement les “descriptions produits” sur une boutique en ligne, ou de demander conseil en boutique.

Je tiens bien à rappeler qu’aucune question n’est “bête” : il n’y a pas de honte à ne pas savoir 🙂

2 – Couper la mauvaise taille

Ceci peut sembler une évidence MAIS je préfère enfoncer des portes ouvertes : votre taille couture ne sera peut-être (d’ailleurs SANS DOUTE) pas votre taille habituelle du prêt-à-porter !

Pourquoi c’est problématique ? Alors que si l’on coupe trop grand, on peut toujours ajuster… Si l’on coupe trop petit, et bien c’est tout un projet qui part en fumée 🙂

Il est primordial de bien vérifier la taille qui vous correspond. Pour cela, prenez régulièrement vos mensurations (tour de poitrine, tour de taille, tour de hanches). En général, elles ne vont pas changer souvent, mais le corps évolue alors, mieux vaut vérifier, tous les 2-3 mois.

L’encyclopédie de la couture dont je dispose explique très précisément comment bien prendre chaque mensuration 🙂

Enfin, si les tailles couture peuvent varier dans le prêt-à-porter, elles le peuvent aussi entre différentes marques de patron. Référez TOUJOURS au tableau de tailles de votre projet !

Quelques conseils… Vos mensurations ne correspondront pas toujours parfaitement à celles d’un patron. Vous pouvez par exemple avoir les mensurations de la poitrine et de la taille correspondant à un 36, et celle des hanches correspondant à un 38.

Dans ce cas, quelle taille choisir, le 36 ou le 38 ? Cela dépend des modèles. S’il s’agit d’une blouse évasée au niveau des hanches, optez pour le 36. S’il s’agit d’une robe, optez pour le 38. Il vous sera toujours possible d’ajuster de quelques centimètres le haut à votre taille.

Dans tous les cas, préférez la taille dans laquelle vous avez la mensuration la plus forte. Si votre tour de poitrine correspond à un 38, et que toutes les autres mensurations correspondent à un 36, préférez quand même le 38. Là encore, il sera toujours plus facile de ré-ajuster le vêtement…!

3 – Oublier les marges de couture…

Pourquoi c’est problématique ? Si vous n’ajoutez pas de marges de couture à un patron qui le nécessite, forcément, les pièces découpées seront trop petites. Pour un ourlet (3 cm de marges de couture généralement), cela peut même s’avérer très dérangeant : votre jupe de 50 cm en fera rapidement… 47 (ouh, gla-gla)

Quelques conseils… C’est LA question que vous devez TOUJOURS vous poser avant de commencer un projet : “mon patron intègre-t-il ou non les marges de couture ?”. La seconde : “de combien de centimètres sont-elles ?”

J’aimerais pouvoir vous dire que ces informations sont indiquées clairement dans chaque patron, mais NON, cela peut-être très compliqué. Notamment pour les marques très industrialisées, tel Vogue, Burda, ou encore McCall. Bon courage pour les trouver…!

En général, sur les patrons de créatrices, ces données sont indiquées clairement, soit sur le livret d’explication, soit sur la planche de patron, ou les deux.

Attention, les marges de couture peuvent varier autour d’un même vêtement. Assez communément, vous aurez des marges de 1 cm à 1,5 cm tout autour du vêtement, sauf au bas, où les marges seront comprises entre 3 cm et 4 cm pour faire l’ourlet. Ces indications se retrouvent directement sur les planches de patron, ou dans la notice d’utilisation (par exemple, dans le livre Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires de Charlotte Auzou, sous forme de tableau avant les explications de couture du livre).

4 – Mal disposer ses pièces de patron sur un tissu

Pourquoi c’est problématique ? Poser sa pièce au centre du tissu alors qu’elle aurait dû être au pli… aïe aïe aïe. Vous avez trouvé là la meilleure manière de gâcher du tissu (et de l’argent). Suivre scrupuleusement le plan de montage est l’une des étapes indispensables d’une bonne séance couture !

Quelques conseils… Dans CHAQUE patron, il y a un “plan de coupe“. Celui-ci est hyper important, et je vous conseille vraiment de le détailler à fond. De ne pas partir bille en tête en disposant vous-même vos pièces, “au feeling”, au risque de ne plus avoir assez de tissu à la fin, ou de faire des erreurs de positionnement.

Une fois que le plan de coupe est bien intégré, vérifiez TOUJOURS que le plan de coupe corresponde bien aux indications présentes sur le patron, et vice-versa. On n’est jamais à l’abri d’une erreur ! Par exemple, j’ai testé un patron récemment : sur le plan de coupe, les deux pièces du buste étaient disposées au centre, alors que sur la planche de patron, l’une de ces pièces comportait la mention “au pli”. Du coup, j’ai pris quelques longues minutes à me demander quelle était la meilleure décision à prendre. De manière générale, je préfère me fier aux indications de la planche de patron.

Ces erreurs sont bien entendu TRÈS RARES… mais on ne sait jamais 😉

5 – Vouloir aller trop vite

Pourquoi c’est problématique ? La couture fait partie des activités qui demandent beaucoup de patience et de rigueur. Or, lorsque l’on va trop vite, on fait très souvent de petites (ou grosses) erreurs. Ne pas coudre le bon côté, ou alors coudre envers contre envers alors qu’on aurait dû coudre endroit contre endroit. Certes, ces erreurs peuvent se rattraper, mais je vous défie de “découdre” les points cousus de manière rapide… même avec le célèbre “découd-vite” !

Quelques conseils… Deux astuces suffisent. Primo, lisez et relisez les indications de la notice de montage. Vérifiez et revérifiez avant de coudre (que vous êtes du bon côté, que le tissu est bien endroit contre endroit ou envers contre envers, que la manche est du bon côté, etc.).

Secondo, lorsque votre patience est mise à rude épreuve (ça arrive très souvent, car coudre prend DU TEMPS, et les sessions peuvent vite devenir longues) : faites-une PAUSE. Mais vraiment : lorsque vous avez le sentiment d’allez plus vite pour “en terminer”, il est souvent temps de s’arrêter. De faire un break et de reprendre le lendemain.

Au début, je ne faisais pas de pause, et je me retrouvais à faire des erreurs, dans un état de nervosité extrême à devoir “découdre”. Désormais, dès que je suis fatiguée ou que je sens ce besoin d’accélérer, je me mets sur pause. Et je travaille sur quelque chose de radicalement différent !

6 – Faire l’impasse sur le “bâti”

Pourquoi c’est problématique ? Cette erreur découle en général de l’erreur précédente 😉 En voulant aller trop vite, on zappe l’étape du bâti. Du coup, dès qu’on se trompe, il est bien plus lent de corriger…

Quelques conseils… Vous pouvez réaliser votre point de bâti à la main ou à la machine. Ma grand-mère bâtissait à la main, je bâtis à la machine à coudre. Le point de bâti est un point plus long (4,5 ou 5) avec faible tension de fil. Il permet de bien pré-fixer une couture, de vérifier que le vêtement tombe bien ainsi. Et surtout, il permet d’être décousu beaucoup plus vite et sans endommager le tissu s’il arrivait que vous vous trompiez !

7 – Ne pas faire d’essayages pendant la couture…!

Pourquoi c’est problématique ? En n’essayant pas, vous faites une totale confiance à la personne qui a créé le patron. C’est très bien, mais il ne faut pas oublier que les tailles de patron de couture sont comme dans le prêt-à-porter : elles sont faites pour une morphologie particulière. Ainsi, votre corps n’y correspondra que rarement en tous points. Ce sont en général de très légères modifications, mais quand même !

Quelques conseils… Vérifiez, petit à petit, au fur et à mesure de la couture, que le vêtement vous va. Ces petits “essayages” intermédiaires vous permettront de rectifier le tir (ajuster un buste, par exemple).

Surtout, ils vous éviteront d’avoir à découdre tout un pan de vêtement à la fin de votre session couture (oui, ce moment où vous êtes tellement fière d’avoir terminé que vous vous empressez d’aller essayer votre création…)

8 – Zapper le repassage

Pourquoi c’est problématique ? Le repassage a VRAIMENT une utilité en couture. Cette étape permet de bien positionner le vêtement en vue des coutures qui vont suivre. Pour des finitions parfaites et aucun “à peu près”.

Quelques conseils… Quand il y a inscrit “Repassez” ou “écrasez les coutures au fer”, on REPASSE. On ne saute pas cette étape sous prétexte que le repassage nous barbe (je vous rassure, moi aussi, surtout quand je dois faire de longues sessions après les machines à laver).

9 – Endroit contre endroit, envers contre envers…

Pourquoi c’est problématique ? Se tromper de sens d’assemblage est vraiment ennuyant. Parce qu’une fois la bourde réalisée, il n’y a AUCUN retour en arrière possible SAUF de se munir de son découd-vite… et de découdre, point par point. Alors, ça passe pour une couture d’épaule, mais quand il s’agit de la couture d’une manche, je vous assure que vous me remercierez d’avoir suivi ce précieux conseil 🙂

Quelques conseils… Pour éviter de potentielles erreurs, cela se passe dès le moment de la coupe !

Une fois votre pièce cousue, tracez SYSTÉMATIQUEMENT une croix à la craie du côté envers du vêtement. Cela vous permettra de ne jamais vous tromper, car vous aurez un repère en cas de doute. Ceci est vrai pour les tissus dont l’endroit/envers sont très proches, et parfois peu distincts à l’oeil nu !

Au moment d’assembler, vérifiez ensuite toujours que vous êtes bien dans le sens indiqué, endroit contre endroit, ou envers contre envers, grâce aux croix tracées à la craie.

10 – Croire que seules les explications du patron suffisent

Pourquoi c’est problématique ? Tous les patrons de couture ne s’adressent pas au même public. Pour nombre d’entre eux, ils partent du principe que vous avez acquis un certain nombre de connaissances en couture : coudre des pinces, faire un ourlet simple ou invisible, monter une manche, poser une fermeture à glissière.

Ainsi, sur le livret d’explication, certaines de ces étapes peuvent ne pas être détaillées…

Quelques conseils… D’OÙ l’intérêt, si ce n’est l’exigence, à un moment donné, de disposer d’une Encyclopédie de la couture (là mienne est celle aux éditions Flammarion, ici) complète qui détaille et explique ces techniques !

Si vous ne choisissez pas la même encyclopédie que moi, je vous conseille tout de même de privilégier les ouvrages dont les illustrations vous semblent claires et limpides. Comme on dit souvent, la couture se voit plutôt qu’elle ne se lit 😉

***

Voilà pour ce billet un peu long, mais qui j’espère vous sera utile ! Si vous avez rencontré d’autres difficultés, laissez-moi un commentaire. Je répondrais en tâchant de vous livrer mes meilleurs conseils pour éviter ces erreurs à l’avenir !

À très vite,

Estelle

 

Partager:

6 Commentaires

  1. martine16
    14 octobre 2018 / 16 h 26 min

    Précieux conseils quand on débute et qu’on ne sait pas trop dans quel sens prendre patron et tissu… avec l’angoisse de gâcher une pièce que l’on a choisi avec soin.
    Alors merci.

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      15 octobre 2018 / 12 h 33 min

      Merci 🙂
      C’est vrai qu’en plus, pour peu qu’il y ait des motifs, la coupe peut devenir un vrai casse-tête !

  2. 15 octobre 2018 / 18 h 02 min

    Merci pour les conseils! Et j’en rajouterai même un : suivre un patron quand on est débutant! À moins d’avoir beaucoup d’instinct et d’excellentes capacités de projection, c’est presque impossible de créer des pièces juste comme ça quand on débute. Mieux vaut investir dans des patrons pour débutants bien et simplement détaillé pour ne pas se dégoûter!

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      15 octobre 2018 / 18 h 04 min

      Hello ! Totalement 🙂
      Je me rappelle avoir commencé avec un Vogue… l’horreur ! Trop compliqué et aucune explication 🙈 Je prévois un tuto « premiers pas devant un patron » pour bientôt sur le blog 😉
      À bientôt,
      Estelle

  3. lefebvre martine
    16 octobre 2018 / 9 h 55 min

    Votre article est complet, félicitations si toutes les débutantes pouvaient vous lire attentivement, j’en serais ravie.

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      6 novembre 2018 / 19 h 46 min

      Merci beaucoup ! Il y a forcément d’autres petites choses mais j’ai essayé de parler des erreurs les plus communes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
0   20
27   446
22   453
23   509
14   444
24   558
145   1262
4   336