Italie #4 – Siena, San Gimignano et Volterra

 

 

Hello Hello,

 

Déjà le quatrième billet consacré à nos vacances en Italie ! Ici, j’ai choisi de regrouper trois des villes médiévales qui nous ont particulièrement plu : Sienne, évidemment, San Gimignano et Volterra. Toutes se trouvent dans un rayon d’environ 60 kilomètres 😉

Sienne, la ville du Palio

Une fois que vous êtes allés à Sienne, son image reste gravée dans votre tête. Cette ville, on n’en voit nulle autre pareille. Avec ses immeubles couleur “terre de Sienne”, entre le rouge ocre et l’oranger, sa Piazza del Campo en forme d’éventail et son église trônant à la jonction des trois collines qui forment la ville… Difficile de l’oublier !

Sienne a également le charme des petites villes : des ruelles calmes, un flegme italien sans équivalent (vous ne résisterez pas longtemps à vous asseoir à même le sol sur la Piazza Del Campo). Un véritable coup de coeur, c’était déjà la deuxième fois que j’y retournais !

Quelques informations pratiques…

Sienne ne dispose pas de parking central, car la circulation est interdite dans le centre de la ville. Si vous voyagez en voiture, voici le très bon plan que nous avons trouvé, toujours grâce à notre guide du Routard 😉 À environ dix minutes à pied du centre, se trouve plusieurs parkings totalement gratuits. Nous nous sommes garés au Parcheggio del Viale Vittorio Veneto. Nous n’avons jamais eu de mal à trouver de la place, mais nous étions relativement tôt sur place, aux alentours de 10h-10h30. Si vous choisissez cette option, vous arriverez par la Basilique San Domenico, et pourrez ainsi profiter d’un panorama incroyable sur les hauteurs de Sienne !

Retenez bien ce quartier car il s’agit aussi du coin où nous avons déjeuné tous les midis : chez Il Pomodorino, le roi de la pizza, avec une vue vraiment imprenable sur la vieille ville de Sienne. Un régal dans l’assiette, mais aussi pour les yeux ! J’ai testé le premier jour la pizza thon-oignon (toujours “senza mozzarella per favore”), qui était un délice… et je l’ai reprise le second jour ^^ Attention tout de même, le service a tendance à être un peu long…!

La Piazza Del Campo et le Palazzo Communale

La Piazza Del Campo est LE coeur touristique de Sienne. Une place gigantesque, en forme d’éventail en relief, à laquelle on accède via de minuscules ruelles. La surprise est au rendez-vous !

Cette place inclinée accueille d’ailleurs deux fois par an la célèbre course de chevaux du “Palio” (dont une fois à la mi-août) ! Si vous y êtes à cette période, affluence touristique garantie, mais l’ambiance festive doit être assez chouette à vivre !

L’Amoureux aimant particulièrement les musées et consorts, nous avons opté pour la visite du Palazzo Communale, situé sur la piazza Del Campo. Ce palais, de style gothique, renferme tout le faste de l’époque de la Renaissance italienne : des fresques à n’en plus compter, sur chacun des murs du palais. C’est vraiment LA raison pour laquelle on visite le Palazzo, car il y a peu de tableaux, objets anciens, ou de mobilier. Comptez une bonne heure pour la visite de toutes les salles !

Le Duomo

Deuxième étape de nos 48 heures à Sienne, le très fameux Duomo. Sa façade est assez incroyable, en marbre blanc et noir, caractéristique des édifices religieux de l’époque (on lui trouvera des similitudes avec le Duomo de Florence, par exemple). L’addition est en revanche assez salée : je crois bien que nous avons payé 8€/personne pour la cathédrale seule…

ASTUCE : Sienne fait partie des villes où il faut se couvrir les épaules et les jambes pour entrer dans les églises (les femmes einh, parce que les hommes passent en bermudas, eux). DONC, si vous ne souhaitez pas emprunter les immondes capes en mousse, n’oubliez JAMAIS votre carré (qu’il soit Hermès ou non ;-)). Car personnellement, je trouve ça toujours très désagréable, surtout lorsque l’on ne croit pas une seconde en un quelconque dieu, ce qui est mon cas, d’être obligée de me “couvrir” (encore plus quand à la caisse, on ne vous prévient même pas que votre tenue n’est pas adéquate). Bref, tout ça ne résonne pas bien avec la petite pointe de féminisme qui se cache en moi. Surtout que bon, être en débardeur et short par 35 degrés dehors ne relève pas non plus d’une tenue OH SHOCKING.

J’ai eu plusieurs fois envie de boycotter ces visites, surtout vu le prix à payer…

San Gimignano

Le village de San Gimignano est une pépite en Toscane : et pour cause, puisqu’il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco (comme le Val D’Orcia, dont je vous parlais ici). La ville est vraiment restée intacte, préservée des voitures, du tourisme, de la modernité. San Gimignano promet un véritable retour dans le temps 🙂

En plein été, le village peut devenir très vite rempli de touristes… Début juillet, nous étions assez épargnés, et avons visité San Gimignano à deux reprises, en fin d’après-midi et début de soirée. Les couleurs sont encore plus belles, plus chaudes. Et la vue sur la plaine, des vignes et des collines à perte de vue, somme toute assez incroyable 🙂

Informations pratiques

Impossible de circuler à l’intérieur de San Gimignano qui, comme toute ville médiévale, est entourée de remparts. Vous trouverez un grand nombre de parkings, plus ou moins chers. Plus vous êtes proches du centre, plus vous le paierez 🙂 De notre côté, nous avons opté pour le parking en contrebas du village, 1€ après 19h pour toute la nuit. Comme nous allions régulièrement diner à San Gimignano, le village étant vraiment près de notre hôtel (que je vous présentais ici), c’était LE plan du siècle !

Selon le Routard, le meilleur parking en termes de rapport qualité-prix est le Parcheggio Bagnaia Superiore (2€/h, puis 5€ de 20h à 8h du matin).

TO DO

À San Gimignano, il suffit de se perdre dans les ruelles. Je ne saurais trop vous recommander d’emprunter la petite ruelle en contrebas de la piazza della Cisterna, vers la Via Degli Innocenti. Le panorama est à couper le souffle, surtout en fin de journée (ci-dessus) !

Autre point de vue assez incroyable, celui du haut du parc de la Rocca (suivez les indications sur les panneaux). Il faut s’accrocher un peu car la montée est assez rude en plein soleil, mais le jeu en vaut la chandelle. Vous pourrez aussi y admirer le coucher de soleil sur les collines, un sacré spectacle !

TO EAT

Honnêtement, c’est ici que nous avons le mieux mangé ! Grâce au Routard, nous avons trouvé L’ADRESSE absolument parfaite pour profiter des fins de soirée d’été : LE VECCHIE MURA. Le restaurant est milieu de gamme (on s’en sort relativement bien si on ne prend que des primi piatti, autour de 14€, les secondi sont plus entre 20 et 30€). ET il bénéficie de la plus belle terrasse à vue panoramique de San Gimignano. Avec les collines, le soleil se couche plus tôt, du coup, nous mangions autour de 19h30-20h pour profiter vraiment de la luminosité qui baisse !

Je vous conseille d’ailleurs de réserver (par téléphone uniquement…) si vous souhaitez tester cette adresse, car les gens sont assez vite refoulés manque de place !

N’hésitez pas à tester le vin blanc “Vernaccia, typique de la région puisqu’elle en produit depuis… le XIIIè siècle !

Petite précision tout de même : en Toscane, vous verrez très très peu de poissons au menu. En revanche, beaucoup de viandes, et même du gibier (le sanglier est une spécialité). Je ne suis pas du tout viande rouge, mais j’ai quand même réussi à m’en sortir avec les primi piatti de pattes. Les spaghettis à l’ail et tomates étaient particulièrement bon (épicés aussi!), rehaussés du fameux Vernaccia 😉

Volterra

Volterra est notre troisième coup de coeur médiéval ! Nous y avons passé une matinée, et ne regrettons pas notre choix ! D’ailleurs, je vous recommande de prendre la route qui va de San Gimignano à Volterra, et de regarder en arrière car le panorama est absolument sublime ! Sur les photos ci-dessous, vous voyez la colline de San Gimignano se dresser au milieu des vignes !

Le village

Volterra est elle-aussi perchée sur une colline, et il faut grimper, grimper, pour y parvenir. Comme ses voisines, Volterra est interdite à la voiture. Il faudra se garer dans l’un des parkings communaux situés en contre-bas 😉 (gratuits, pour la plupart).

Nous avons fait une longue ballade d’une heure, en passant par la piazza dei Priori, qui abrite le plus ancien palais de Toscane (le Palazzo dei Priori, datant du XIIIe siècle), les petites ruelles menant au Duomo, malheureusement fermé au moment où nous y sommes passés, puis la Forteresse, que l’on ne peut pas approcher de près, et c’est bien dommage. Le Routard annonce qu’il s’agit de “l’un des ouvrages fortifiés les plus puissants et spectaculaires de la Renaissance“. Aujourd’hui, il s’agit d’un pénitencier alors les touristes sont gardés à l’écart !

Un gelato ?

Lors de notre promenade, nous nous sommes arrêtés près de la piazza dei Priori dans une gelateria nommée L’Incontro (tellement romantique, située via G. Matteotti). Les glaces sont vraiment fines, légères, crémeuses ; j’ai adoré le parfum nocciola, of course ! Nous l’avons dégustée, à l’italienne, sur les rebords du Palazzo de la piazza dei Priori 😉

 

J’espère sincèrement vous avoir permis de voyager au coeur de la Toscane !
Cette région est absolument splendide, et j’ai déjà envie d’y retourner 🙂

Pour retrouver les précédents posts sur la Toscane, c’est par ici !

À très vite,
Estelle

Partager:

2 Commentaires

  1. 21 septembre 2018 / 10 h 06 min

    WOUAH, eh beh, l’Italie ça te connaît maintenant !

  2. Martine16
    21 septembre 2018 / 19 h 41 min

    Toujours un plaisir de revoir ces lieux magnifiques explorés ensemble il y a quelques années. Cette place de Sienne est magique, ainsi que ces petits villages d’où l’on jouit de vues imprenables… Cela me redonne vraiment envie d’y revenir et pourquoi pas au printemps ou en juin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
21   409
22   498
14   436
24   557
141   1246
4   335
1   187
21   381