Italie #2 – Les Cinque Terre

 

Hello !

Après le billet sur Portofino, la série se poursuit dans L’endroit à la mode de ces dernières années, une destination incroyable et si proche de chez nous, les Cinque Terre. Une succession de cinq villages colorés et atypiques accrochés aux montagnes, plongeant vertigineusement dans la mer. Elles répondent aux doux noms de Monterosso Al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola, et Riomaggiore.

Nous avions prévu deux jours dans le coin, mais n’en avons finalement passé qu’un seul, la météo nous y ayant contraint (car oui, il faut le savoir, les orages peuvent être particulièrement volants aux Cinq Terres!)

Parés pour 24h dans le coin le plus convoité d’Europe ? C’est parti !

Avant de commencer… quelques conseils pratiques !

Nous n’avons pas séjourné directement aux Cinq Terres, mais à Rapallo, ville située à 45 minutes en train de Monterosso Al Mare. Nous avions en effet prévu de visiter Portofino, et avons fait un choix d’hôtel à mi-chemin entre les deux. Le critère “hôtel avec parking” a aussi aisément guidé ce choix !

Pour la visite, nous avons opté pour le Pass Cinq Terre (que l’on trouve dans chacune des gares des Cinq Terres, au niveau des Info Turismo // Environ 18€ par personne par jour pour un accès illimité par le train).

Timing: si vous souhaitez visiter les Cinq Terres, je vous conseille grandement de le faire AVANT le 10 juillet. C’est pour cela que nous les avons placées en début de séjour, et vraiment, il y avait très peu de monde lorsque nous y sommes passés. Un vrai régal 🙂

Vernazza

 

C’est la première des Cinq Terres que nous avons visité 🙂

Après avoir pris le train très tôt (8h20, si mes souvenirs sont bons, avec le quart d’heure de retard italien…), nous avons fait le choix de Vernazza afin d’y prendre un petit-déjeuner dans l’un des cafés situés sur la place centrale de la ville (le petit café jaune, le seul ouvert à 9h), au bord du minuscule port et de ses barques colorées. Voir le soleil se lever, admirer la ville encore endormie, les parasols non encore déployés, autour d’un “pane e Nutella” fut un grand bonheur (vous pouvez aussi tenter les croissants fourrés italiens… à vos risques et périls) !

Puis, nous nous sommes enfoncés dans les ruelles vertigineuses de Vernazza, situées au bout du port. Il est vrai que pour visiter les Cinq Terres, il faut avoir le coeur accroché, et de bons cuissots ^^ On grimpe, on descend, pour re-grimper… Et nous n’avions encore rien vu !

La vue depuis le château, qui surplombe Vernazza et sa montagne, est à couper le souffle. C’est vraiment là qu’on se rend compte du relief de la ville. De ses couleurs. On peut aussi apercevoir les clochers, ce qui est particulièrement difficile lorsque les ruelles sont très étroites, et que l’on manque de recul.

Vernazza est l’une de mes Cinq Terre préférées : je lui ai trouvé un charme fou. Il faut savoir ouvrir l’oeil, car d’innombrables détails se cachent un peu partout. Des fleurs, des pots antiques, des coquillages disposés rigoureusement sur un parapet.

Attention tout de même, Vernazza étant l’une des plus petites Cinq Terres, elle se remplit vite au coeur de l’été. Privilégiez le matin très tôt, ou alors en soirée 🙂

Corniglia

SURTOUT ne vous laissez pas décourager par les indications de votre guide fétiche (Routard, Guide Vert…), car Corniglia, malgré ses 472 marches pour l’atteindre, est une Cinq Terres particulièrement accueillante ! Le village est exclusivement en hauteur, ce qui en fait LA plus terrestre des Cinq Terres. On se retrouve vite dans l’ambiance d’un village de montagne, version coloré et d’été. Nous avons adoré nous balader dans ses ruelles, et y avons même déjeuné pour une poignée d’euros, sur la place du village. L’air y est d’ailleurs particulièrement agréable, et en aucun cas étouffant. LE bon plan pour un déjeuner, vraiment 🙂

Vous pouvez aussi profiter d’une pause gourmande au marchand de glace Un Mare di Yogurt de la Via Visconti, la ruelle principale de Corniglia. C’est là que nous avons dégusté nos premières glaces italiennes. Si j’ai un conseil pour celle à choisir ? Sans aucun doute Nocciola <3

Manarola

Alors que beaucoup disent de Manarola qu’elle est la moins intéressante des Cinq Terres, je l’ai trouvée particulièrement magnifique. Certes, elle est plus fréquentée et balnéaire que les autres villages : les italiens et touristes se massent sur les rochers donnant un accès à la mer. Mais franchement, depuis la promenade longeant la falaise, elle est absolument dingue à regarder !

Voyez par vous-même 🙂 !

L’eau y est cristalline. Et on adore cette ambiance chaleureuse qui se dégage : tous ces gens qui partagent un minuscule espace de plage. Les cascades plus ou moins vertigineuses de baigneurs depuis les rochers.

J’ai enfin trouvé que Manarola était la plus intéressante en termes de shopping. J’ai d’ailleurs vraiment regretté de ne pas m’être arrêtée dans un magasin de vêtements, où presque tout était made in Italy ! Il y avait des robes vraiment CANON ! Je pensais retrouver des magasins similaires dans les autres villages : que nenni 🙂

Riomaggiore

C’est sans doute la plus atypique, celle qui a la plus de caractère !

Riomaggiore a vraiment gardé l’âme d’un tout petit village. Les maisons sont tellement accrochées au montagne, et resserrées entre elles, qu’on n’arrive à peine à deviner les ruelles. La plus belle vue reste celle qui s’offre à vous depuis la mer : prenez le passage souterrain qui mène au port de Riomaggiore, et poursuivez votre chemin vers les rochers. Marchez un peu, asseyez-vous, et admirez 🙂

Le soir tombant, la vue doit être d’ailleurs assez dingue 🙂 Le seul point faible ? Il ne me semble pas me rappeler de nombreux bars pour déguster un spritz en attendant le coucher du soleil 🙂 Premiers arrivés… premiers servis !

En continuant la promenade le long de la falaise de Riomaggiore, il y a un espace plage, un peu moins fréquenté que Manarola. Alors, pourquoi pas ?

Monterosso Al Mare

C’était notre dernière étape, sur le chemin du retour. Monterosso est LA station balnéaire des Cinq Terres, avec son long banc de plage à galets ! L’eau y est incroyablement cristalline, et nous regrettons un peu de ne pas y avoir piqué une tête 🙂

Les transats sont légèrement plus accessibles qu’à Portofino (je vous en parlais ici), et nous avions prévu une journée plage le lendemain de notre visite. Malheureusement, un énorme orage suivi d’une journée pluvieuse nous en a privés ! Mais nous reviendrons, assurément 🙂

Concernant le village, il est plus balnéaire lui-aussi. Monterosso Al Mare est totalement plate, il y a plus de commerces, sans doute plus d’hébergements, et quelques restaurants.

 

Avez-vous déjà visité les Cinq Terres ?
Font-elles partie de votre to-do voyages ?
Avez-vous de bonnes adresses à partager ?

 

À très bientôt,

Estelle

 

Partager:

6 Commentaires

  1. 7 septembre 2018 / 20 h 50 min

    C’est normal qu’à certains moment tu écrives cinq “QUE” ? Autrement, les photos de ton voyage sont très réussies !

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      7 septembre 2018 / 20 h 52 min

      Oui, il s’agit de l’italien « cinque terre » (en phonétique : chinqwé terré » 😉) ! Merci !

  2. 10 septembre 2018 / 21 h 05 min

    C’est tellement joli et coloré. J’aimerais tant visiter Cinque Terre

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      13 septembre 2018 / 13 h 49 min

      C’est vraiment un coin magnifique ! Mais je crois que je leur préfère encore la Toscane 🙂

  3. Annunziata
    8 octobre 2018 / 16 h 24 min

    Ce coin de Ligurie, après Gênes est vraiment magnifique. Il faut voir Camogli, Rapallo, Portofino, les 5 villages des Cinqueterre, mais aussi tous les autres petits endroits moins connus, comme Sori, Zoagli…
    Un vrai plaisir.
    Tu as fait là de bien belles photos. Bravo !!!

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      9 octobre 2018 / 15 h 42 min

      Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
15   147
21   426
22   503
14   440
24   557
141   1248
4   335
1   188