Une blouse, deux styles !

Hello Hello,

 

Vous n’êtes pas sans le savoir : mes prochains patrons arrivent très bientôt sur L’Atelier 🙂 Vous avez réservé sur Instagram un accueil incroyable à “Éléonore”, le premier modèle dévoilé. Il est temps de partager avec vous tous ses détails !

Sortie prévue le dimanche 23 septembre…!

Éléonore, la blouse intemporelle et versatile

Vous connaissez mon engagement pour une mode plus éthique et raisonnée. L’an dernier, j’ai décidé de consommer moins mais mieux, et la couture illustre parfaitement cette démarche. Alors forcément, je voulais aussi que mes nouveaux patrons soient compatibles avec cette “nouvelle vie”.

Je ne voulais pas de modèles que l’on ne porte qu’une fois. Je voulais une blouse intemporelle, versatile, qui colle à toutes les envies ! Le patron proposé devait aussi vous permettre de multiples déclinaisons. Avec Éléonore, je vous assure que vous ne serez jamais à court d’idées 🙂

Une blouse féminine, dans l’air du temps

Si Éléonore est unique, elle est toutefois inspirée du style de blouses que nous aimons généralement dans le prêt-à-porter. Et je crois que c’est là le fondement des patrons qui sortent de mon Atelier : je veux remettre au goût du jour la couture. Crier haut et fort que la couture est on ne peut plus actuelle. Que ce qui sort de nos dix doigts pourraient aussi bien se vendre sur la front-page des plus belles enseignes. Bref, militer, aux côtés de talentueuses créatrices françaises de patrons (je vous donnais mes préférées ici), pour une couture moderne et dans l’air du temps !

Une encolure coeur

L’encolure “coeur” est une constante de ma nouvelle collection de patrons. Vous la retrouverez d’ailleurs très prochainement sur la robe de cérémonie (ou de Réveillon), que je dévoilais fin juillet sur Instagram. Je trouve que ce type d’encolure est LA FÉMINITÉ par excellence. Cette encolure “coeur” est surmonté d’un empiècement, que vous pourrez tout aussi bien enlever, si vous le souhaitez 🙂 Cela vous obligera certes à enlever les empiècements du dos, mais le résultat sera une superbe blouse de soirée d’inspiration rétro… (comme l’on peut voir chez Musier Paris, ou Rouje).

La blouse originale est pensée avec un col “volanté”, tendance ultime de ces dernières années. Selon vos envies, vous pourrez aussi supprimer le col, et finir le bord à vif au biais. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait sur l’une des blouses que je vous présente plus bas 🙂

Des lignes de couture astucieuses pour laisser libre court à son imagination

Sur les côtés du buste devant (ainsi qu’à l’arrière), vous remarquerez deux lignes de couture. Celles-ci ont avant tout été pensée pour vous permettre d’ajouter de l’originalité à votre blouse : vous pourrez ainsi retrouver dans le patron Éléonore des volants, à inclure à cette emplacement. Ces coutures peuvent aussi donner lieu à d’autres personnalisations : ruban de broderie, jeu avec les tissus. Vraiment, TOUT EST PERMIS !

Les empiècements du dos semi nu

Que serait une blouse sans un semi-dos nu féminin ? C’est la petite originalité que l’on a beaucoup retrouvé l’hiver dernier, et je suis persuadée que cela continuera cette année encore. Le semi-dos nu d’Éléonore est pensé pour vous permettre de porter un soutien-gorge, et de ne pas trop vous découvrir l’hiver approchant !

Vous avez peut d’avoir froid ? Pourquoi ne pas essayer de vous servir de l’empiècement devant pour le dos 😉 !

Les manches “ballon”

Sur la blouse Éléonore, elles sont à souhait oversize ! C’est vraiment là l’originalité de cette blouse. On lui trouverait peut-être même un côté Cour de Versailles 🙂 Vous verrez, lorsque l’on marche dans la rue avec, on se prend assez vite au jeu, et on se sent très “VIP” d’un coup ! En tout cas, le détail des manches ballon donne à Éléonore toute son élégance, et fera qu’elle se prêtera aussi bien à des tenues plus habillées !

Éléonore : un patron, deux versions !

Éléonore romantique

Pour cette création, j’avais envie de jouer sur le côté “transparence”. J’avais aussi envie de jouer à fond la carte du romantisme. J’ai donc choisi un coton brodé ajouré (je vous invite à regarder la collection Pretty Mercerie), et une guipure (shoppée au rayon Mariage des Tissus Reine) pour l’empiècement devant.

Attention tout de même, je ne vous conseille pas de réaliser votre première Éléonore dans un “tissu” aussi capricieux : la guipure n’a pas de trame, il faut donc lui en créer une sur chacun des côtés, respecter à la coupe l’alignement des fleurs, ce qui peut aussi avoir quelqu’incidence sur les mesures, etc.

Sur cette version, on peut remarquer le col volanté, réalisé en coton brodé, ainsi que le détail des empiècements-dos, eux-aussi réalisés en coton brodé. Je voulais que le modèle reste sobre, pour être portée dans le plus de situations possibles !

Avec un jean flare et des babies, le look était tout trouvé ! Et il illustre l’essence de mon style à la perfection 🙂

Éléonore citadine

Changement de registre avec cette seconde version d’Éléonore, réalisée dans un tissu denim léger trouvé chez Froufrou (Montmartre, le tissu n’est malheureusement pas sur le site web, mais ce tencel Little Fabrics donnerait un effet quasi-similaire). La broderie utilisée, en ruban, vient de la mercerie du Marché Saint-Pierre. Vous pouvez normalement y aller les yeux fermés, je l’ai trouvée à plusieurs reprise au même endroit, et je l’ADORE !

Cette création est plus classique que la précédente, mais je l’aime tout autant. Elle habille chacune de mes tenues, tout en restant casual. Pour ne pas faire trop, et rester vraiment dans l’universel, j’ai ôté le col volanté. J’ai fini l’encolure au biais, et l’ai ornée d’un ruban de broderie.

Le clin d’oeil à la broderie se retrouve au niveau de la couture de poitrine, ce qui a d’ailleurs l’avantage de souligner sa légère forme “en coeur”.

On retrouve enfin les empiècements du dos, réalisés en tissu denim. Le bouton pour attacher les deux pans du dos est couleur “or”, ce qui rajoute un brin d’originalité et le côté précieux. J’ai enfin opté pour un rappel du ruban de broderie sur le buste-dos. Comme vous le voyez, pas de visibilité sur la lingerie, si ce n’est un petit bout de bretelle, sans doute dû à la position 😉

***

J’espère que ces deux modèles vous ont plu !

***

La sortie du patron est prévue pour le dimanche 23 septembre !

À très vite,

Estelle

 

Partager:

2 Commentaires

  1. 21 août 2018 / 14 h 26 min

    J’adore ! C’est trop dommage que tu ne la mettes pas dans ta collection !

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      30 août 2018 / 14 h 20 min

      Peut-être un jour ! Je n’ai malheureusement plus les moyens (au niveau du temps) de coudre moi-même pour les autres :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les articles du moment
La Newsletter