Mes astuces pour commencer la couture !

Hello Hello !

Quel plaisir de vous retrouver après cette pause estivale 🙂 Le blog a pris quelques vacances, bien méritées, qui m’ont surtout permis de me consacrer à ma nouvelle collection de patrons, qui doit sortir d’ici fin septembre sur l’Atelier !

Pour nos “retrouvailles”, j’ai choisi de répondre à LA question qui m’a été le plus posée ces derniers temps : comment diable ai-je commencé la couture ?

Alors… c’est parti !

La couture en autodidacte…

Depuis que je suis enfant, je dois reconnaitre que je n’aime pas vraiment me retrouver dans des situations de “cours”, plus ou moins particuliers soient-ils. J’aimais bien l’école, mais bizarrement, je trainais toujours des pieds lorsqu’il s’agissait de me rendre à mon cours de piano, ou à la danse. Pourquoi ? Je crois que je suis d’un naturel timide et peu sûr de moi, qui fait que je n’aime pas apprendre, poser des questions, faire des erreurs… devant les AUTRES.

Du coup, lorsque j’ai commencé la couture, la question ne s’est même pas posée : avec le nombre de livres, de blogs et de tutos Youtube à disposition sur le net, j’étais persuadée de pouvoir me dépatouiller toute seule.

… Sans compter qu’en apprenant en autodidacte, on évite l’impact sur un budget déjà quelque peu serré 😉 !

Mes premiers manuels de couture

Atelier Charlotte Auzou

Pour débuter mon apprentissage de la couture, il me fallait UN manuel de débutant CONCRET. Je déteste “perdre mon temps” à travailler des techniques sur des chutes de tissus : c’est le meilleur moyen de me décourager ! Je ne voulais pas non plus commencer par les accessoires car ce qui me branchait, c’étaient les fringues 😉

Du coup, j’ai acheté un livre de l’Atelier Charlotte Auzou qui tombait à point nommé : “Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires“. Je le recommande VRAIMENT. Mais VRAIMENT VRAIMENT. Grâce à lui, j’ai appris des techniques assez simples tout en cousant mes premiers vêtements : poser un biais pour finir le bord d’une jupe portefeuille, assembler ses vêtements par des coutures simples ou des coutures anglaises, réaliser des pinces sur un buste devant, faire un ourlet. Et même ce qui vient AVANT la couture : distinguer l’envers de l’endroit d’un tissu (ce n’est pas toujours évident à l’oeil nu), préparer son tissu pour la coupe (plusieurs techniques de plis), positionner ses pièces et découper…

Mes premières réalisations avec ce livre ont donc été la jupe portefeuille (ici), puis la robe droite ! Ce sont des créations assez simples, et on se plait vraiment à porter ses premiers vêtements !

L’Atelier Charlotte Auzou a réalisé d’autres petits manuels, comme “Apprendre à coudre ses robes et petits hauts“, puis pour les niveaux intermédiaires, “Ma garde-robe à coudre pour toute l’année“.

Mon encyclopédie de la couture

Assez vite, je me suis quand même aperçue que j’aurais besoin d’un vrai manuel assez épais regroupant les principales techniques de couture. Car quand j’ai commencé à acheter des patrons (grande folle que je suis, j’ai commencé par des Burda ou des Vogue, que je vous déconseille… c’est similaire au chinois lorsque l’on débute la couture !), j’ai souvent butté sur des techniques qui n’étaient pas explicitées.

Je trouvais en général facilement des tutos sur Youtube, mais avoir une encyclopédie à portée de main, illustrée et précise, sauve vraiment la mise… et permet un gain de temps considérable !

Mes parents m’ont offert pour mon anniversaire cette Encyclopédie de la couture (aux éditions Flammarion). Franchement, elle est vraiment parfaite. On y apprend tout, de la prise de mesures aux techniques de coutures les plus essentielles. Il faut parfois lire, relire et re-relire les explications, mais dans l’ensemble, on comprend vraiment bien. Le livre est particulièrement bien illustré, ce qui facilite la tâche 🙂

Les blogs & chaînes Youtube

Alors que je pensais que les blogs et tutos Youtube constitueraient ma principale source d’information, j’en ai finalement utilisé très peu…

Pour les techniques, je tombais en revanche très souvent sur “Coupe-Couture“. Ce blog est une MINE D’OR. Si vous n’avez pas encore d’Encyclopédie (car celles ci sont quand même assez onéreuses), vous trouverez absolument tout sur Coupe-couture !

Les cours de couture en ligne (à compléter)

Mon matériel de couture

J’ai déjà évoqué le sujet dans ce billet vous présentant mon coin couture ! L’idée était vraiment de vous montrer qu’il est possible de coudre dans un petit espace, et avec peu d’investissements matériels 🙂 Tous mes ustensiles couture logent dans une boîte et un pot à crayon, et j’ai uniquement un petit bureau sur lequel poser ma machine !

Ma machine à coudre : la Brother FS40

Je ne peux vous parler que du seul modèle essayé jusque là : ma machine d’amour, la BROTHER FS40. Après une an d’utilisation, j’en suis vraiment super contente !

Elle me permet de faire toutes les réalisations dont j’ai envie, même si je pense qu’elle lutterait un peu pour la confection de jeans ou de gros manteaux en laine 🙂 Mais si vous êtes débutante, il y a peu de chance que vous vous lanciez dans de telles créations !

C’est un type de machine à coudre électronique (par opposition aux machines “mécaniques”). Du coup, ma MAC (machine à coudre) fait un bon nombre de choses à ma place : je tape sur des boutons pour régler la longueur de point, la tension du fil. Elle fait elle-même les boutonnières, je n’ai qu’à la régler pour cela.

Je pense que si l’on souhaite coudre sans trop s’ennuyer (après tout, pourquoi devoir savoir régler son point mécaniquement quand la technologie nous permet d’appuyer sur un bouton?), l’option électronique, certes un peu plus chère, permet un gain de temps inestimable !

J’ai eu ma MAC Brother FS40 pour 170€, car elle est très régulièrement en promo chez La Redoute !

Le seul bémol que certaines trouveront à la Brother est de ne pas avoir de système auto-guidé pour insérer le fil dans l’aiguille, mais je trouve qu’on y arrive très bien à la main 🙂

Les ustensiles de base

Pour commencer à coudre, il vous faudra quelques ustensiles de base, dont voici les principaux :

– un set d’épingles, ainsi qu’un support en mousse pour les poser (les deux sont souvent vendus ensemble)

– une bonne paire de grands ciseaux pour couper le tissu, et de plus petits pour couper les fils. Ne faites pas l’impasse là-dessus : même si une paire de ciseaux semble chère, elle est vraiment INDISPENSABLE pour des pièces bien nettes 😉

– un “découd-vite“: long de quelque centimètre, il agit comme une baguette-magique lorsque vous vous trompez, et vous permet de découdre n’importe quoi sans abîmer le tissu !

– une craie, pour marquer des repères sur vos pièces, notamment pour la confection des pinces…

– des aiguilles pour votre machine à coudre. Il est un peu perturbant au début de s’y retrouver en termes de taille… en général, je couds avec une 70 ou 80, sauf pour les tissus fins où je descends à 60 ! Pour les tissus plus épais, 90, et pour les jeans, 100 à 110 !

Рun m̬tre ruban

– un petit tourne-vis pour changer les pieds-de-biche de votre machine (vous comprendrez cela en achetant votre première MAC, et en lisant attentivement le manuel d’utilisation…!)

– un retourne-biais, qui vous permettra de retourner rapidement des bretelles, liens à nouer, etc, etc.

– des bobines de fil de la couleur de votre tissu 😉

Рune grande r̬gle en m̩tal (minimum 50 cm !)

– du papier-calque pour recopier vos patrons (parce que les couper, c’est un peu barbare 😉)

Et c’est tout !

Vous voyez, ce n’est pas SI effrayant…

La couture en pratique

L’étape cruciale du choix des tissus

C’est de ce côté que ça se corse. En débutant la couture, j’ai trouvé qu’il s’agissait là du plus difficile… Apprendre à distinguer les différents types de tissus (par exemple, entre la baptiste de coton, la gabardine, la toile de coton, le voile de coton…), et à les visualiser, afin de savoir si ceux-ci se prêteront bien au projet que l’on a en tête !

Je ne vais pas vous mentir… il y aura des ratés ! Mais voici tout de même quelques astuces pour ne pas trop se tromper 🙂

– Au début, prenez le temps de vous rendre dans un VRAI magasin de tissus. Un magasin physique où vous pouvez toucher, froisser, observer. Faites défiler les rouleaux sous vos doigts, et regardez bien les étiquettes, qui vous indiqueront précisément la composition et le “nom” du tissu. Vous ne vous en rappellerez pas du premier coup, il faudra renouveler l’opération, mais c’est le meilleur moyen de se familiariser avec la matière 🙂

– Alors certes, vous serez vite tentées de trouver des tissus sur les formidables e-shops à votre disposition (Pretty Mercerie, Little Fabrics, The Sweet Mercerie, Fil-Etik)… Si vous hésitez sur un type de tissus, je vous conseille de bien lire les descriptions. Elles vous indiqueront les réalisations auxquelles se prêtent tel ou tel tissu. Sachez enfin qu’en ligne, les retours ne sont pas toujours acceptés, puisqu’il s’agit de tissus “à la coupe”, donc personnalisés.

Mes marques de patrons favorites

Si je recommande de commencer à apprendre avec un livre qui propose des patrons (car les techniques employées sont souvent explicitées en images), vous aurez sans doute très vite envie de vous attaquer à des patrons de créatrices modernes et talentueuses. Parmi mes marques de patrons préférées, il y a :

Atelier Scammit : c’est une formidable marque de patrons. Pourquoi ? Parce qu’elle apprend vraiment à coudre avec des finitions impeccables. Les modèles sont jolis et modernes, tout en restant accessibles à tous les niveaux. Les explications sont claires, illustrées. C’est l’une de mes marques coup de coeur ! J’avais adoré coudre la blouse “Envol” (portée ici) !

Aime comme Marie : il s’agit des premiers patrons de créatrice que j’ai essayé, avec la blouse intemporelle Aime comme Miroir (que j’avais rapidement twistée en version robe ici, puis en version blouse ici). Les instructions des patrons Aime comme Marie sont remarquablement concises et claires, schémas à l’appui. Pour les techniques, il faudra en revanche vous référer à une petite encyclopédie de la couture.

République du Chiffon, LA référence. Sans doute la créatrice la plus connue, avec des créations ultra-sympa. Les explications sont claires, les modèles accessibles. J’avais adoré coudre le top Nellie 🙂 (porté ici)

En fait, j’ai testé très peu de marques de patrons, aimant créer mes propres vêtements. Toutefois, voici en complément les marques qui m’ont souvent tapé dans l’oeil :

Deer & Doe : élégance, style et féminité, avec une marque de patrons qui aime sincèrement le corps des femmes et chaque morphologie !

Anne Kerdilès Couture : de très jolis patrons, intemporels, dans un univers de douceur !

Les Pretty Patrons de Pretty Mercerie : mon e-shop préféré de tissus a lancé récemment sa marque de patrons, et ils sont PARFAITS !

Delphine Morissette : un vrai coup de coeur pour ces créations tout en subtilité et délicatesse 🙂

Le laboratoire familial, et ses créations ultra-modernes, intemporelles et chic !

Les kits “prêt-à-coudre”

Il existe également des concepts ultra-sympas pour les débutants (et intermédiaires, selon le modèle choisi), comme celui de Fier comme un Paon. L’idée ? Vous proposer des kits “prêt-à-coudre” pour des pièces intemporelles. Le principe est simple : la marque sélectionne des tissus, en différents coloris, et pense des patrons. PUIS, gain de temps ultime : vos pièces sont découpées quand vous les recevez. Vous n’avez vraiment plus que la partie FUN : la couture !

Lorsqu’on débute la couture, je trouve ce concept particulièrement pratique et motivant : vous ne risquez pas de faux pas en termes de tissus, et vous ne vous découragez pas avec la partie “décalquage de patron” + découpe 😉

***

Voilà… je crois que j’ai fait le tour de ce VASTE sujet… Surtout, si vous avez d’autres interrogations, postez les en commentaire ! J’ajouterai ainsi une petite FAQ à la suite de cet article, qui pourra être sacrément utile !

Et si vous avez de bonnes références pour débuter la couture, PARTAGEZ-LES !

À très vite,

Estelle

 

Mes astuces et conseils pour bien commencer la couture et progresser rapidement / Blog-mode-couture-some-place-called-home

Partager:

10 Commentaires

  1. Cécile B
    19 août 2018 / 19 h 18 min

    Merci pour cet article !
    Une marque j’apprécie particulièrement pour ses patrons bien conçus, c’est Ready to Sew. Le dernier modèle proposé par la marque est en plus gratuit !

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      20 août 2018 / 11 h 42 min

      C’est noté ! Je n’ai jamais encore essayé, mais du coup, je vais tester le patron gratuit pour voir ce que ça donne niveau instructions et tout 🙂
      Merci du partage !!

  2. Catherine P
    19 août 2018 / 20 h 20 min

    Merci beaucoup pour tous ces conseils, notamment les propositions de livres. J’ai envie de m’y mettre depuis un petit moment, mais là je crois que je vais franchir le pas… !! 😀

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      20 août 2018 / 11 h 42 min

      C’est vraiment une superbe aventure, la couture 🙂

  3. Ludiva
    19 août 2018 / 22 h 56 min

    Bravo pour l article j’ai adoré
    Pour moi aussi le plus dur est le choix du tissu. Et je fais beaucoup d erreurs car je flashe sur un tissu et sur le patron. . Mais ils ne sont pas forcément compatibles
    Merci pour votre blog que je suis toujours avec grand plaisir

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      20 août 2018 / 11 h 43 min

      Hello Ludiva !

      Et oui, il semble bien que nous partagions le même souci. Ça peut être assez difficile à visualiser, et finalement… il n’y a qu’en essayant qu’on peut vraiment savoir 😉

      Merci pour les compliments sur mon blog, ils me vont droit au coeur !
      À très vite,

  4. 20 août 2018 / 11 h 36 min

    Ca me fascine, mais je ne suis pas prête encore pour ça ! 🙂

  5. Axelle
    13 septembre 2018 / 13 h 35 min

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Je commence aussi la couture, et j’aimerais me lancer sur un patron de blouse mais que je puisse aussi adapter en robe plus tard. J’hésite entre le patron aime comme miroir, un patron de l’atelier scammit ou bien la blouse marthe. Saurais tu ce qui est le mieux pr commencer?? Merci!

    • Someplacecalledhome
      Auteur
      13 septembre 2018 / 13 h 59 min

      Hello Axelle !

      Tout d’abord, bienvenue dans le club couture 🙂

      Ma première blouse a été la blouse Miroir d’Aime comme Marie. Un vrai régal à coudre, plutôt simple, bref, une belle entrée en matière. Tu pourras ensuite rallonger la longueur des bustes de quelques centimètres pour en faire une robe. Pour la “cintrer” ensuite, je te conseille de l’accessoiriser avec une ceinture, tout simplement !

      Les blouses Atelier Scammit sont vraiment chouettes, mais demandent des finitions plus abouties (coutures anglaises notamment). Donc si tu veux en plus apprendre à faire de jolies finitions, je te conseille celui-ci !

      Pour la blouse Marthe, je ne l’ai jamais testée, mais le modèle me semble tout à fait réalisable lorsque l’on débute (après, si Aime comme Miroir te plait davantage, sache que tu peux facilement obtenir le “volant” du bas 😉 il y a même un tuto sur le site d’Aime comme Marie!)

      J’espère avoir pu t’aider 🙂
      Je pense en tout cas que ces trois modèles sont accessibles, donc va vers celui qui t’inspire le plus !

      À bientôt,
      Estelle

      • Axelle
        13 septembre 2018 / 14 h 09 min

        Merci beaucoup pour ta réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les articles du moment
La Newsletter