***  S’abonner à la newsletter ***

Premier mois de mon Happiness Project (inspiré par Gretchen Rubin)

Hello !

Peut-être aviez-vous pu voir passer ce billet, posté en plein coeur de l’été, sur l’une de mes lectures favorites des vacances, The Happiness Project de Gretchen Rubin (Opération Bonheur, en français). Inspirée et motivée par ce joli ouvrage de développement personnel, j’avais décidé de me lancer à mon tour dans mon « Projet Bonheur » : histoire de prendre ma vie bien en main, et de multiplier les sources de bonheur au quotidien !

Le premier mois de mon happiness project a été consacré à l’AMOUR. Eh oui, je suis complètement fleur bleue, et mon couple est l’une des choses les plus importantes de ma vie ! Après tout, c’est mon socle, mon refuge : ce qui me permet chaque jour de trouver l’énergie nécessaire pour affronter la réalité

Pourtant, même lorsqu’on place l’amour en tout premier, il arrive qu’on ne réussisse pas maintenir une attitude sereine et aimante à toute épreuve. Dans le tourbillon du quotidien, on oublie parfois les mots doux, un peu trop les gestes tendres. On s’énerve facilement contre la personne qu’on est censé aimer et estimer le plus. Par exemple, quand la poubelle est remplie plus qu’à craquer et menace de céder sans que personne ne s’alarme, j’oublie vite mes sentiments d’amour – et tout ce qui fait que L’Amoureux est un partenaire formidable, pour enchainer sur les reprochesd’ailleurs, la plupart du temps, exagérés et erronés

En lisant le livre de Gretchen, je me suis aperçue que nous avions sur ce point les mêmes travers. Je n’ai plus envie de perdre du temps à m’énerver contre L’Amoureux pour des choses aussi futiles que les poubelles. J’ai un tempérament assez impulsif et entier : quand je m’énerve, je mets beaucoup de temps à passer à autre chose, je me renferme et me plonge dans la mélancolie et la tristesse. Que de temps perdu !

Mes objectifs pour le mois du « LOVE MORE (& Better) »

Dans son Happiness Project, Gretchen Rubin élabore chaque mois, pour chacun des aspects de sa vie qu’elle veut changer, un tableau : elle y note les objectifs pratiques qu’elle se fixe, et elle coche, pour chacun des jours du mois, si elle a atteint cet objectif.

Après plusieurs jours de réflexion, voici les grands objectifs que je m’étais fixés pour mon mois consacré à L’AMOUR :

Cinq preuves d’amour par jour : mots doux, gestes tendres, câlins, petites attentions…

L’Amoureux n’est pas mon putsching ball : quand on est stressé, frustré, énervé, on perd parfois le contrôle de ses mots, on a besoin d’évacuer… vers qui se tourne-t-on ? La personne qui est toujours là, la plus proche, celle dont on estime qu’elle ne fuira pas au premier orage. Nous faisions d’ailleurs pareil avec nos parents lorsque nous étions enfants ! J’ai décidé de m’efforcer d’arrêter de lancer des piques sans but ni motif.

– Les tâches ne doivent pas être faites exclusivement selon mon planning. Au lieu de râler contre L’Amoureux parce qu’il a rempli la poubelle à craquer sans la sortir, je la sors moi-même. Parce qu’avant tout, ça me rend plus sereine et plus heureuse de la voir sortie plutôt que de l’ouvrir et de constater à chaque fois qu’elle est complètement pleine !

– Ecouter vraiment. C’est-à-dire sans parasite (les infos à la radio ou l’Ipad), ni à moitié (en écrivant un article de blog, en montant une vidéo, en lisant un bouquin). S’arrêter et profiter d’une vraie conversation, à deux.

– Organiser une soirée-rituel hebdomadaire. Il est bien trop simple de ne vivre que selon le « métro-boulot-dodo ». 

– Faire des projets. Au moins un par mois, à plus ou moins long terme. Se projeter, ensemble, resserre les liens et fait durer une relation ! 

– Conserver des souvenirs du temps qui passe : photographies, souvenirs, albums photo, se remémorer des évènements partagés à deux… 

Mon bilan du « LOVE MORE (& Better) »

Tout d’abord – et même si cela est difficile à avouer… – j’ai été assez stupéfaite de constater qu’il était possible de vivre avec quelqu’un et d’oublier tout bonnement de dire « bonjour » ou « au revoir » pour de vrai le matin, de zapper un bisou le soir en rentrant, sous prétexte qu’on vit ensemble, et que l’autre est là, toujours là. Trop occupée à décider d’une tenue, déjà partie à penser aux mille choses que j’aurais à faire tout au long de la journée, préoccupée par la vaisselle du petit-déjeuner qui est encore sur la table du salon… je me suis aperçue que j’oubliais facilement ces petites attentions au quotidien. En cela, le premier mois de mon happiness project a été une vraie prise de conscience : désormais, je ne laisse pas passer un matin sans saluer vraiment L’Amoureux quand il part au boulot, et j’exige un bisou quand il rentre. À chaque fois !

De la même manière, les cinq gestes affectueux m’ont paru énormes les premiers jours : bien entendu, nous nous prenions régulièrement dans les bras. Mais quand on passe 11 heures loin de l’autre et 7 heures à dormir, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour les fameux cinq gestes par jour, aussi incroyable que cela puisse paraitre ! En réalité, je crois bien que nous avions au moins cinq gestes affectueux par jour l’un pour l’autre avant le début du happiness project, mais l’inscrire à mon tableau m’a permis de prendre conscience de leur importance pour rester proches et ne pas se perdre dans le quotidien !

Je pensais que le plus dur serait la résolution « Je ne décide pas du planning de toute la maison » : je suis impulsive, entière, j’aime que les choses soient faites immédiatement. Je m’applique ce schéma d’action à moi, mais L’Amoureux est à l’extrême opposé ! Dès que quelque chose n’était pas fait selon mon planning, je me mettais en rogne, je râlais, le poussais à faire ladite tâche illico presto. BREAKING NEWS : mes reproches n’avaient AUCUNE incidence sur L’Amoureux. Il ne bougeait pas d’un iota, et tout ce que je gagnais, c’était de m’énerver et de m’éloigner de lui. Finalement, après une semaine, j’ai plutôt bien intégré cette donnée : si quelque chose reste en suspend et que je ne peux pas le supporter plus longtemps, je me demande si cela compte vraiment. Si oui, je le fais moi-même. En quoi cela a amélioré mon quotidien ? Je n’ai plus le rôle de « celle qui commande » ou « qui donne les ordres », « fais les reproches » : et c’est assez agréable 🙂

La résolution qui m’a posé plus de souci est, à ma grande surprise, « Écouter vraiment » : je me suis aperçue qu’il me fallait un sacré effort pour me tirer des tâches qui me préoccupent, m’arrêter et ne faire d’autre chose qu’écouter. Ce n’était vraiment pas simple, mais mes capacités se sont peu à peu développées au fil du mois… même si je laisse encore échapper des vagues « hum hum », le nez plongé dans un bouquin… ou les yeux scotchés sur mon écran d’ordinateur !

 Le premier mois du happiness project n’a pas fondamentalement changé ma vie – d’ailleurs, c’est également ce que remarque Gretchen Rubin. Le happiness project n’est pas forcément un changement radical de mode de vie : personnellement, j’ai préféré m’atteler à des choses très quotidiennes, des petits comportements qui me bouffent la vie.

Le plus grand apprentissage a été de prendre conscience de ce que j’avais avec L’Amoureux, et de me donner l’envie de le protéger tel un très précieux diamant. Même si parfois – personne n’est parfait – je craque, et reviens à mes vilaines habitudes 🙂 Heureusement, le mois des « comportements enfantins » (râler, bouder, se mettre dans tous ses états) devrait me faire une bonne piqûre de rappel !

Le programme des prochains mois !

Septembre : BLOG

Le blog est ce qui me permet de respirer, et de faire tout ce que j’aime vraiment : de l’écriture à la photographie, de la vidéo à la pâtisserie, de la mode au développement personnel, du lien avec les lecteurs aux réseaux sociaux. Ce mois-ci sera consacré à faire croitre mon blog encore davantage !

Octobre : HOME SWEET HOME

Parce que c’est le premier endroit où nous passons le plus de temps, parce que c’est le lieu où nous vivons, nous reposons, rions avec notre famille, parce que tout nous y est possible, permis, réalisable. Je veux être absolument heureuse chez moi !

Novembre : JE BOOSTE MA VIE SOCIALE

J’adore organiser des soirées thématiques, des week-ends, des activités. J’aime prendre un thé accompagné d’une pâtisserie dans un salon, déguster de savoureux repas, tout cela, bien sûr, accompagnée ! Sinon, cela perd un peu de son sens ! Je caresse aussi l’idée de faire vivre un peu plus l’interactivité sur Some Place Called Home : j’aimerais organiser des workshops, des ateliers (pâtisserie pourquoi pas?) ! Est-ce quelque chose qui vous plairait (pour les parisiennes) ?

Décembre : MONEY

C’est un sujet abordé par tout le monde : l’argent fait-il le bonheur ? « Non, mais il y contribue« , entend-on souvent. Mon salaire n’étant pas extensible – à mon grand regret 😀 – je souhaite apprendre à dépenser au mieux, selon ce qui compte vraiment pour moi. Ne pas me disperser en trop d’achats futiles, que j’oublierais à peine passée la porte du magasin !

Janvier : LA POSITIVE ATTITUDE

Je vous en parlais, même si je suis une personne très positive, j’ai la fâcheuse tendance à ruminer, m’angoisser, me mettre en colère, ne juger que sur les résultats, à me plonger parfois dans une profonde nostalgie. Ce mois risque d’être assez difficile, mais je lance le défi !

Février : MON RYTHME DE CROISIÈRE

On ne saurait louer assez l’importance du sommeil, d’avoir une bonne hygiène de vie, de se dépenser… Ce mois-ci devrait me donner un coup de boost instantané ! Je ferais bien de prévoir d’ores et déjà ma tenue pour mes séances Yoga !

Mars : GROW UP !

C’est sans doute la partie la plus difficile à avouer… malgré mes vingt-six printemps – ça fera 27 d’ici là… – j’ai encore une bonne palette de comportements assez enfantins. Je boude (un peu trop souvent), je râle, je souffle, j’ai une petite tendance à faire quelques caprices – juste pour voir à quel point on m’aime… BREF. En mars, j’entre dans l’âge adulte (enfin, pas trop, il ne faut pas oublier le FUN de la vie 🙂 ! )

Avril : LOOSE CONTROL

Vous le savez sans doute depuis le temps, mais je suis une vraie control freak. Je flippe dès que tout n’est pas sous mon commandement… ce qui peut poser quelques problèmes pratiques, par exemple, lorsque je prends l’avion ! Evidemment, cela m’angoisse au plus haut point parce que c’est quelque chose que je ne comprends pas malgré mes nombreuses lectures sur le sujet (comment un objet de X tonnes peut voler ?), et que je ne contrôle pas (quoi ? Je ne peux pas piloter l’avion moi-même…?). Je me rappelle pourtant avoir un jour voulu faire le tour des destinations paradisiaques, il y a de ça quelques années… 

Mai :  L’AVENIR

Appréhender l’avenir, la finitude, le temps qui passe sans me plonger dans une dépression momentanée... Difficile tâche, heureusement, Gretchen Rubin y consacre un chapitre entier… je piocherai volontiers dans ses astuces !

Juin : GRANDIR 

Pousser toutes mes résolutions et mes envies pour l’avenir un cran plus loin. Ce que Gretchen appelle « atmosphere of growth » : car le processus, la croissance, sont aussi importants que le RÉSULTAT. 

Juillet : SECRET

Ceux d’entre vous qui ont lu le livre de Gretchen devineront peut-être… mais pour le moment, je tiens à garder cette résolution très secrète ! Il s’agit d’un défi génial qui me tiendrait très à coeur, mais je ne vous en dis pas plus pour le moment… !

 

Si vous deviez vous lancer dans votre happiness project, quels seraient les thèmes chers à vos yeux ?
Quels comportements voudriez-vous améliorer dans votre couple ?

 

À très bientôt,

Estelle

 

***  S’abonner à la newsletter ***

11 Comments

  1. Hello Estelle !
    Je me fais assez discrète, mais je suis une grande amoureuse de ton blog ! Je vois qu’on partage pas mal de choses en commun !
    En tout cas, j’hésitais vraiment à acheter ce livre, comme j’avais déjà investi dans « Je Suis Happy », mais je vois qu’il a l’air vraiment bien !
    Merci pour ce partage et j’espère avoir très vite des nouvelles de ton happiness project !

    Des bisous, Margaux

    • Someplacecalledhome Reply

      Hello Margaux !

      Que ton message me fait plaisir, ça me rend tellement contente 🙂 Merci beaucoup ! J’espère ne pas te décevoir pour les prochains !
      Le livre de Gretchen Rubin est vraiment intéressant, inspirant, je ne peux que le recommander vivement 🙂

      À très vite,
      Estelle

  2. Oh tiens, il semble que nous ayons un planning à peu près similaire (mais pas dans le même ordre). Je me suis lancée dans ce projet il y’a quelques mois et j’ai consacré un mois à la santé, un à l’organisation, un à ma carrière, et là je me pose des questions sur les finances.

    • Someplacecalledhome Reply

      C’est marrant 🙂 Effectivement, les thèmes que tu cites sont au programme. Grande impatiente que je suis, je m’intéresse déjà à la question des finances… à Paris et avec un blog, pas vraiment le choix !

      À bientôt,
      Estelle

  3. Un joli premier mois ! C’est vraiment intéressant d’avoir ton ressenti et de suivre ton évolution grâce à ce journal.
    Ce thème est essentiel et je pense qu’il faut aussi penser à soi en suivant ces « étapes », s’aimer, prendre soin de soin, apprendre à s’écouter, etc. est essentiel pour être heureux/heureuse et pouvoir aimer les autres en retour.
    Bisous ma belle,
    Pêche
    http://www.pecheneglantine.wordpress.com

    • Someplacecalledhome Reply

      Coucou !

      Je suis entièrement d’accord avec toi : dans tous ces processus, il faut avant tout savoir être soi, isoler ce qui peut nous rendre heureuse nous, quitte à ensuite que cela profite aux autres. Ne pas se forcer pour devenir quelqu’un de parfait, juste miser sur les comportements qui nous donnent le sourire, chaque jour !

      À bientôt,
      Estelle

  4. Je ne connaissais pas du tout ce livre, ni ce « programme », je te remercie donc pour la découverte. Ton article est très intéressant et j’ai pris plaisir à le lire surtout sur ce thème de l’amour qui est à la fois essentiel mais parfois compliqué.

    • Someplacecalledhome Reply

      Oh merci, je suis vraiment ravie que ce billet t’ait plu ! Ce n’est pas si facile d’écrire sur l’amour, c’est un thème à la fois si universel, et si intime.
      Je te recommande vraiment ce livre, une mine d’inspiration 🙂
      À bientôt Emmanuelle,

  5. Pingback: Les Cinq Jolis Favoris #14 – Some Place Called Home

  6. Pingback: Vivre mieux avec son Blog & son Job (Happiness Project #2) – Some Place Called Home

  7. Pingback: Happiness Project : quand voir ses amis devient un effort ! – Some Place Called Home

Write A Comment