***  S’abonner à la newsletter ***

 

CAP FERRET est la destination tendance de ces dernières années depuis que les stars s’y pressent, dans le sillage du couple Cotillard-Canet (qui y vit depuis des années), contribuant à la renommée de cette jolie et sauvage presqu’île de la côte atlantiqueà qui Pascal Obispo avait dédié une chanson-hommage… Quoi, vous pensiez que « Tombée pour elle » était une ode à une femme ? Relisez les paroles.… Ayant passé six ans à Bordeaux au moment de mes études, je flâne au Ferret (avé l’accent) comme en terrain conquis : quel plaisir d’y retourner cet été pour couler quelques jours tranquilles entre océan et bassin. L’occasion était trop belle pour ne pas vous proposer un City Guide en trois volets, inspiré de mon voyage que vous pouvez aussi retrouver en vlog ci-dessous !

 

 

Le Cap Ferret, comment on s’y rend ?

Question basique, mais fondamentale. Aux parisiens : NON, Cap Ferret ne se rejoint pas en train comme Arcachon. Pour atteindre la presqu’île adorée, il faudra s’armer de patience – pour les low-cost, le bus de 2h30 (quand la circulation est fluide) à 2,60 euros depuis Bordeaux (+ 1 euro pour le bagage), ou d’une voiture (comptez 1h30 depuis Bordeaux si vous allez jusqu’à la pointe du Ferret (quand la circulation est fluide).

CAR OUI, inutile de préciser qu’il est TRÈS FORTEMENT déconseillé de partir au Cap Ferret entre le vendredi soir 16h et le samedi matin 11h, ou d’en revenir avant 21h le dimanche. Tout Bordeaux le fait déjà, et comme il y a plus de 1×1 voies que de 2×2 voies. À vos calculs 🙂

… Et où on dort ?

Pour cette question, je ne peux que vous renvoyer sur le site qui recense tous les hôtels de la presqu’île. Un seul mot d’ordre: réserver À L’AVANCE. En juin, il y a toutes les chances que tout soit complet. Si vous avez les moyens, vous pouvez aussi louer (ou vous faire prêter) une villa, une petite maison ou, bien plus typique, une cabane ! Car c’est bien là l’habitation du Ferret-Capien de souche… Naturellement, c’est cette option que nous avons retenu… une cabane dans le très prisé village des « 44 hectares » !

Louer une cabane au Cap Ferret // Le village des 44 hectares / Visiter le Cap Ferret

Cap Ferret. Jour #1 – Arrivée et crustacés

L’Amoureux et moi avons bien failli ne pas écouter les conseils avisés dispensés ci-dessus, et sommes partis de Bordeaux autour de 15h30 en voiture… CHARGÉS À BLOC. Valises pour deux semaines, quelques victuailles, couette, linge de lit, grille pain, aspirateur… L’idée était de transporter tout notre petit confort de la maison de Bordeaux – où L’Amoureux a encore un pied à terre, au Cap Ferret. Heureusement pour nous, nous étions le 14 juillet. Il y avait fort à parier que les bordelais était déjà partis en week-end depuis la veille au soir. Risque totalement MAITRISÉ !

Vers 17 heures, nous arrivons à la Cabane ! Tellement impatients d’aller admirer l’océan et le bassin d’Arcachon, nous nous sommes mis en branle-bas de combat pour nettoyer la cabane (ouh les vilaines araignées… anecdotes à 3:55 de la vidéo…) et préparer notre petit chez nous temporaire. À dix-huit heures, nous enfilons nos maillots – juste au cas ou, et nous dirigons vers l’Océan.

Car oui, à la Pointe, ce qui est génial, c’est qu’on a le choix entre bassin et océan… La bande de terre ne fait plus qu’un peu plus d’un kilomètre de largeur ! La matin, on se presse volontairement côté bassin, à l’est, l’après-midi côté océan, à l’ouest, pour profiter jusqu’au coucher du soleil ! Après quelques heures sur la plage à dorer, nous avons longé la côte jusqu’au Belvédère de la Pointe, l’extrémité de la presqu’île de Cap Ferret, avant de nous diriger vers notre première adresse gourmande du séjour

Les Dunes du Cap Ferret // Visiter le Cap Ferret

Les Dunes du Cap Ferret et les plages côté océan atlantique // Visiter le Cap Ferret

Les Dunes du Cap Ferret et les plages côté océan atlantique // Visiter le Cap FerretLes Dunes du Cap Ferret et les plages côté océan atlantique // Visiter le Cap Ferret

Les Dunes du Cap Ferret et les plages côté océan atlantique // Visiter le Cap Ferret

Chez Boulan – la cabane à huitres

Cap Ferret est connu pour sa vaste production d’huitres : mais pour qu’elles vous plaisent, il faudra que vous les aimiez laiteuses !

Chez Boulan fait partie des cabanes à huitres les plus fréquentées, avec la Cabane d’Hortense, du petit village d’ostréiculteurs de Cap Ferret. Un village qui se situait à moins de cinq minutes en voiture de notre cabane. Le gros atout chez Boulan ? Le jardin très vert, arboré de quelques palmiers, la vue imprenable sur le bassin d’Arcachon et en fond, la Dune du Pilat. Un décor très naturel : les oiseaux ne sont pas peureux, ils viennent se poser à vos pieds, ou sur les chaises laissées vides autour de la table.

Comme souvent au Cap Ferret – et plus largement sur la côte atlantique, les températures tombent vite le soir. On frôle souvent les 24 degrés. La laine est de mise, même si les cabanes à huitres sont prévoyantes : vous trouverez des petits plaids à disposition pour vous réchauffer !

Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Des plaids pour se réchauffer Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Vous vous demandez bien pourquoi je n’ai pas ENCORE parlé de ce qu’il y a dans l’assiette… Alors… je ne suis pas du tout amatrice d’huitres…! L’avis que j’écris est celui de mon cher et tendre, qui lui, ne rate pas une occasion de déguster ce met estival : il a pris l’habitude de venir manger ses huitres chez Boulan, ou même de les acheter ici pour les ramener à la cabane. Des produits frais, et corrects. Quant à ceux qui ne mangent pas d’huitres, les cabanes prévoient de quoi grignotter 😉 : des pâtés de porc à déguster sur des pains de campagne (la petite subtilité Ferret-Capienne : le pain de campagne zébré au beurre salé…), ou des crevettes-mayo. Évidemment, vous pouvez agrémenter votre repas avec un bon vin blanc ou rosé !

Les cabanes à huitres ne sont pas forcément des repas à part entière : nombreux sont ceux qui viennent déguster six huitres en guise d’apéritif, avant de prolonger leur soirée au restaurant !

Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Chez Boulan, la cabane à huitres au Cap Ferret / Visiter le Cap Ferret

Jour #2. Premier réveil, canicule et Grande Jetée.

Admirez un peu la vue depuis la cabane : le vide, tout autour. Les arbres, les écureuils, le bruit des oiseaux pour nous réveiller. Dépaysement assuré par rapport à Paris ! J’adore ce moment, au lever, quand j’ouvre la porte pour remplir mes yeux de cette jolie vue. Sans doute l’un de mes instants préférés là-bas ! Qu’en pensez-vous ?

Les cabanes du Cap Ferret : une idée de logement typique au Bassin d'Arcachon

Les cabanes du Cap Ferret : une idée de logement typique au Bassin d'Arcachon

Après l’océan hier, direction la plage côté Bassin d’Arcachon, qui se situe à cinq petites minutes à pieds, pour un premier bain… L’eau est froide, nous passons près d’une demi-heure pour y rentrer, en serrant les dents. Non l’Atlantique, ce n’est pas la Méditerranée. Mais la plage est jolie et raisonnablement occupée !

Les petites plages du Cap Ferret côté bassin d'Arcachon / City Guide - Visiter le Cap Ferret

La Dune du Pilat // Les petites plages du Cap Ferret côté bassin d'Arcachon / City Guide - Visiter le Cap Ferret

Les petites plages du Cap Ferret côté bassin d'Arcachon / City Guide - Visiter le Cap Ferret

L’Escale, la brasserie près de la Jetée du Cap Ferret

La Jetée du Cap Ferret (l’embarcadère Bélisaire, d’où l’on peut visiter l’île par la mer) est l’endroit où se concentrent quelques bars et restaurants : on y vient siroter une bière, un rhum, ou diner avec une superbe vue sur le bassin d’Arcachon.

L’Escale est le restaurant que nous avons choisi ce soir là : une sorte de brasserie, où l’on est assez (parfois trop?) vite servis, et où il y a un grand choix de plats de la mer, ou de plats-brasserie (tartare, burger, etc.).

Le menu Entrée-Plat-Dessert est à 31 euros – vous pouvez consulter la carte ici. Malheureusement, le mulet étant en rupture de stock quand nous y sommes allés, j’ai opté pour un plat et un dessert à la carte : les penne Rigate aux gambas et Serrano, suivies d’un chou glacé chantilly. L’Amoureux a pris le menu : risotto d’asperges vertes, crème de foie gras et copeaux de parmesan pour l’entrée, pièce du boucher, et panna cotta aux fruits rouges.

Très honnêtement, ce n’est pas l’adresse que je recommande pour ceux qui viendraient passer seulement quelques jours à Cap Ferret : la situation est idéale, avec vue sur la mer certes, mais le restaurant est assez cher, et la qualité n’est pas exceptionnelle. Les serveurs sont accueillants, mais à mon goût vraiment trop pressants.

Le restaurant L'Escale à Cap Ferret // Cityguide

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Un diner au bord de l'eau chez L'Escale au Cap Ferret / City Guide - visiter Cap Ferret

Jour #3. Serre-moi la pince !

Chez Lucine.

C’est parti d’une envie. Folle, un peu insolite, mais terriblement chic. « Et si on se cuisinait un homard ? ». Bien décidés à le faire NOUS-MÊMES (ce qui coûte somme toute moins cher), nous nous sommes dirigés vers l’une des poissonneries les plus réputées du Cap Ferret (elle y est installée depuis plus de cent ans !) – quoique peut-être un peu au-dessus du marché niveau prix, la qualité y est extra, et les poissons et coquillages très frais – Chez Lucine

J’adore cet endroit : pour ceux qui aiment le poisson, les crustacés, c’est vraiment le paradis. Il y a également des petits plats façon traiteur, et une délicieuse mayonnaise. Comme tout est prévu, vous pouvez également acheter votre vin sur place, pour accompagner au mieux vos plats ! MAIS REVENONS un instant à nos moutons, pardon, nos homards… car ce fut une véritable ÉPOPÉE. Âmes sensibles… sautez un paragraphe 🙂

Nous y voilà. Devant ce bon gros bassin à homards. Les homards, ce sont les plus grands avec leurs énormes pinces bleues. Les langoustes, plus claires, sont davantage marron, voire orange pour certaines. Alors que le vendeur plonge son épuisette dans le bassin, nous nous questionnons clairement sur le processus de préparation culinaire. Car sorti du bassin, cette bestiole bouge beaucoup, et est carrément imposante ! Me dérobant lâchement, après tout, je ne suis pas un homme, les stéréotypes ont bon dos, je conviens de laisser L’Amoureux s’atteler au homard… et à sa dernière prière. Nous convenons de « jeter le homard dans l’eau bouillante », par simplicité, mais le regard de la chef-vendeuse nous déstabilise. Petits joueurs que nous sommes, nous ne savions pas que le homard se cuisinait… au four ! Oui, sauf qu’avant de griller, il aura bien le temps de sortir du plat, non ? Je crois que la vendeuse a eu pitié de nos petites mains vierges de tout crime : elle a refilé le bébé au chef-poissonnier… qui s’est occupé de les occire à notre place, tout en nous expliquant rigoureusement comment cuisiner notre fameux homard :

La recette du homard

Une fois vos chers homards occis et coupés en deux dans le sens de la longueur… déposez une noix de beurre salé sur la chair. Enfournez à 180°C pour dix petites minutes. Parallèlement, vous avez dû récupérer du poissonnier qui a occis le homard (ou de vous-même…) le « sang » du homard. Préparez un bain-marie : dans un cul de poule, ajoutez une noix de beurre et un peu de citron au « sang » du homard, mélangez au fouet sans vous arrêter. À partir des dix minutes de cuisson du homard, vous pourrez arroser votre homard de ce jus toutes les deux minutes. Temps de cuisson total du homard : entre 15 et 20 minutes, quand la chair est bien rosie 🙂  

Le homard était délicieux ! Crevés par toute cette aventure, nous avons fini la soirée au chaud dans la cabane, à la lumière des petits lampions, un livre à la main. Car oui, au 44 hectares, inutile de chercher la 4G pour charger un film… Il n’y en a pas !

Chez Lucine, la poissonnerie de référence à Cap Ferret // City Guide - visiter Cap Ferret

Chez Lucine, la poissonnerie de référence à Cap Ferret // City Guide - visiter Cap Ferret

Chez Lucine, la poissonnerie de référence à Cap Ferret // City Guide - visiter Cap Ferret

Chez Lucine, la poissonnerie de référence à Cap Ferret // City Guide - visiter Cap Ferret

Chez Lucine, la poissonnerie de référence à Cap Ferret // City Guide - visiter Cap Ferret

À très vite pour le prochain vlog ! Je vous accompagnerai sur le marché de Cap Ferret, et vous ferais découvrir lors d’une longue balade les jolis paysages du Cap Ferret, entre océan, lagune et bassin ! Stay tuned… et abonnez-vous si vous souhaitez avoir la notification pour le prochain vlog 🙂 ! 

Des bisous,

Estelle

Ce city guide vous a-t-il donné envie de partir quelques jours à Cap Ferret ?
Aimez-vous ce format de vlogs ?

Revoir le vlog n°1 – Dans ma valise 

Envie de partager ce vlog ? Épinglez-le sur Pinterest !

Deuxième vlog d'été en direct du Cap Ferret : le city guide pour visiter le bassin d'Arcachon !

***  S’abonner à la newsletter ***

1 Comment

  1. Pingback: City Guide Le Cap Ferret #2 – Some Place Called Home

Write A Comment